16/05/2017 10:57
Les Vietnamiens décaissent de plus en plus pour les produits cosmétiques au profit des importations de grandes marques. La croissance de ce marché résulte de l’urbanisation rapide, de l’augmentation du pouvoir d’achat des Vietnamiens et de l’influence des publicités internationales.
>>Cosmétiques en France : substances "préoccupantes" dans 185 produits
>>L’Inde présente ses produits de chimie, de cosmétique et de pharmacie au Vietnam

Les grandes marques internationales sont disponibles dans les centres commerciaux vietnamiens.

Profitant du weekend, Mme Nhung, âgée de 34 ans, se rend à un grand centre commercial dans l’arrondissement de Thanh Xuân à Hanoï dans le but d’acquérir quelques produits cosmétiques comme du parfum, de la crème pour le visage et du rouge à lèvre. Elle a l’habitude d’acheter les produits japonais et sud-coréens, mais aujourd’hui, elle veut tester les marques européennes. «Mes copines apprécient la qualité des marques européennes. Je souhaite trouver quelques produits pour me faire ma propre opinion», partage Mme Nhung.

Dans le centre commercial, Mme Nhung a l’embarras du choix devant les multitudes de marques asiatiques et européennes : Lancôme, MAC, Shiseido, Clinique, Menard… Après près de deux heures de recherche, son choix s’est porté sur un rouge à lèvres Lancôme pour 800.000 dôngs ainsi qu’une collection de crèmes de soin pour le visage de la marque japonaise Shiseido pour près de 10 millions de dôngs. «Mon travail consiste à rencontrer les partenaires pour signer les contrats commerciaux, j’accorde donc beaucoup d’importance à ma beauté. C’est la raison pour laquelle une grande partie de mes dépenses est consacrée aux produits de cosmétiques», exprime-t-elle. «D’autre part, j’ai plus de 30 ans. Mon visage commence à montrer des signes de vieillissement».

Le cas de Mme Nhung n’est pas rare. Les femmes vietnamiennes accordent en effet de plus en plus d’importance pour les produits cosmétiques. Pour Ngô Thi Duyên, propriétaire d’une école maternelle privée, elle dépense chaque année environ 10 millions de dôngs pour ces produits. Elle préfère surtout les eaux thermales, rouges à lèvres et parfums. Ses marques les plus prisées sont françaises et sud-coréennes.

 

Les consommateurs vietnamiens dépensent en moyenne 104.000 dôngs pour chaque achat de cosmétiques.


Selon les statistiques de Trade Map qui permet un accès libre aux données mensuelles, trimestrielles et annuelles du commerce mondial par pays, produit et service, la valeur des produits cosmétiques importés au Vietnam est passée de 500 millions de dollars en 2011 à plus de 1,1 milliard de dollars en 2016. D’après les prévisions, ce chiffre devrait doubler en 2020 (environ 2,2 milliards de dollars). D’ici 2020, le taux moyen des dépenses des consommateurs vietnamiens pour ces produits s’élèveront à 1,2% de leur revenu, contre 0,4% en 2011.

Les données du Centre du commerce international (ITC) ont montré que Singapour, l’Union européenne et la Corée du Sud sont les principaux exportateurs de produits de beauté sur le marché vietnamien. Durant les deux premiers mois de l’année 2017, la valeur des importations des produits aromatiques, cosmétiques et hygiéniques en provenance de Singapour a atteint près de 30 millions de dollars. Concernant les produits d’Italie, de France, de Corée du Sud et de Thaïlande, elle est estimée de 2 à 7 millions de dollars.
L’ITC a également constaté que l’augmentation du prix le plus important sera enregistré dans le marché de la parfumerie et des produits pour le maquillage en 2017 (respectivement de 27% et 10%).

Dans un rapport publié récemment, le réseau EVBN (EU - Vietnam Business Network) a évalué que la croissance du marché des produits cosmétiques du Vietnam résulte de l’urbanisation rapide, de l’augmentation du pouvoir d’achat des Vietnamiens et de l’influence des publicités internationales. Le Vietnam importe principalement la parfumerie (55%) et les produits de maquillage (21%). Les produits pour les cheveux, les crèmes à raser et les essences représentent 2% à 8% des importations des produits de beauté.

Les consommateurs des provinces du Sud et de la partie Sud du Centre arrivent en tête en matière des dépenses pour les produits cosmétiques (67%), suivis par ceux du Nord (près de 30%), a affirmé le réseau EVBN.

Le récent rapport de KantarWorldpanel, une organisation spécialisée dans l’étude de panel de consommateurs, a révélé que 80% des consommateurs citadins achètent au moins un produit cosmétique par an. Les dépenses pour ces produits représentent environ 25% du montant total accordé pour le soin personnel. Toujours selon KantarWorldpanel, les consommateurs dépensent en moyenne 104.000 dôngs pour chaque achat de cosmétiques.

Les produits de haute qualité, malgré leur prix élevé, ne semblent pas rencontrer de difficultés pour la conquête du marché vietnamien. Les crèmes démaquillantes, les crèmes solaires, les rouges à lèvres et les baumes à lèves sont les produits les plus achetés. «Le marché cosmétique vietnamien est en pleine croissance. Avec environ 20 millions de vietnamiennes âgées entre 15 et 39 ans, il offre une bonne opportunité pour les producteurs et les fournisseurs», a remarqué un expert du panel de consommateurs KantarWorldpanel.

Texte et photos : Vân Anh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Concours "Expédition francophone 2017"

Promotion du tourisme de Dà Nang lors de l'APEC 2017 Plus de 10.000 délégués internationaux, dont de nombreux hauts dirigeants des 21 économies membres de l’APEC, 1.000 dirigeants d'entreprises internationales, participeront à la Semaine de haut rang de l'APEC 2017 du 5 au 11 novembre dans la ville de Dà Nang (Centre).