17/06/2017 15:47
Le Comité international olympique (CIO) a annoncé vendredi 16 juin la fin immédiate du partenariat mondial avec le groupe de restauration rapide américain McDonald's.
>>Escrime : Yannick Borel reste le maître en Europe et vise le titre mondial
>>Natation : après le scandale de Rio, Ryan Lochte a songé au suicide
>>Boxe : Tony Yoka débute sa carrière chez les pros par un succès rapide

Le Comité international olympique annonce la fin immédiate du partenariat mondial avec le groupe de restauration rapide américain McDonald's.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le CIO et McDonald's ont "d'un commun accord mis un terme à leur accord de partenariat mondial", a annoncé le CIO dans un communiqué précisant cependant que le groupe américain serait encore partenaire des prochains JO d'hiver en 2018 à Pyeongchang au titre de ses droits marketing en Corée du Sud.

Le groupe américain, partenaire du mouvement olympique depuis de nombreuses années, faisait partie des partenaires de premier niveau du CIO, réunis dans les "partenaires TOP", au côté notamment de Bridgestone, Panasonic, Toyota, Alibaba ou encore Omega.

McDonald's "assurera ses opérations pendant les Jeux (2018, ndlr), notamment avec ses restaurants dans le parc et dans le village olympiques de Pyeongchang", précise encore le CIO.

Dans l'immédiat, le CIO "n'envisage pas de trouver un remplaçant direct à McDonald's dans la catégorie des partenaires pour les services de restauration au détail", ajoute encore le communiqué.

"Les conditions financières de la fin de cette collaboration ont été acceptées par toutes les parties, même si les détails y afférents demeurent confidentiels", a ajouté le CIO, alors que McDonald's avait, en 2012, prolongé son partenariat jusqu'en 2020.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
À la découverte du Festival du chant des amateurs du Sud

Les plages du Vietnam parmi les moins chères du monde En ce qui concerne le coût des repas, de la crème solaire... les plages du Vietnam sont parmi les moins chères du monde, selon l’indice des prix à la plage réalisé par Telegraph Travel sur 310 plages de 70 pays.