30/01/2017 00:35
Le Festival Kathina est un rite majeur du bouddhisme Theravada, lors duquel les laïcs offrent des fleurs et de nouvelles tuniques aux moines, et prient pour une météo clémente et le bonheur. 
>>Fête culturelle, sportive et touristique des Khmers à Kiên Giang
>>La fête Kathina célébrée au Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam
>>Fête bouddhique de Kathina à Hô Chi Minh-Ville

Cette année, le festival a été célébré dans la pagode khmer du Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam à Dông Mô, en banlieue de Hanoï, attirant un grand nombre de bouddhistes de tout le pays.

Le Festival Kathina a été célébré dans la pagode khmer du Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam à Dông Mô (Hanoï), le 29 octobre 2016.
Photo : phatgiao.org

Selon la culture khmère, chaque pagode organise la plus grande cérémonie d'aumônes de l'année bouddhiste pendant quatre semaines à la fin de la période de Vassa, ou mousson, en octobre et novembre.

La célébration de Kathina marque pour eux la fin de cette période. Le festival célèbre également les offrandes de tissu aux moines.

Une fois le tissu accepté, les moines commencent à le découper et à le coudre. La couture des tuniques doit être terminée ce jour-là. Lorsqu’elles sont cousues, généralement le soir, elles sont cérémonieusement données aux moines.

Le festival célébré dans la pagode khmer du Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam à Dông Mô a attiré non seulement des bouddhistes khmers du Sud, mais aussi des bouddhistes des provinces du Nord tels Hà Giang, Lao Caï, Yên Baï et Nam Dinh.

Le Festival Kathina ​célébré au Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam à Dông Mô a attiré de nombreux bouddhistes du Nord et du Sud.

La procédure exacte varie un peu, mais généralement le jour désigné, les gens commencent à amener leurs dons au temple tôt le matin. Au milieu de la matinée, il y a un grand repas communautaire, où les moines mangent en premier, puis les laïcs. Après, les disciples bouddhistes défilent trois fois autour avec une procession de tissu et d'autres offrandes telles que fleurs et médicaments. Puis le  rite principal débute, lors duquel un moine parle de l'importance et du sens de la fête et souhaite à chaque famille le bonheur.
Traditionnellement, les moines dont les tuniques sont les plus usées ont la priorité, puis ensuite c’est l'ancienneté qui prime.

Les disciples bouddhistes, habillés de leurs plus beaux atours, se rassemblent à la pagode pour féliciter les moines qui ont passé trois mois dans la pagode pendant le Vassa.

Le Vénérable Thich Gia Quang, vice-président du Conseil exécutif de l’Église bouddhique du Vietnam, a déclaré : «Le Festival Kathina du bouddhisme Theravada présente pleinement la signification du rite bouddhiste. Les disciples offrent des tuniques aux moines, afin de bénéficier de beaucoup de chance».

Au festival, les disciples bouddhistes du Nord ont appris beaucoup de choses sur le bouddhisme Theravada pratiqué au Sud. Le festival a non seulement aidé à préserver les belles traditions et les valeurs du bouddhisme mais a également permis de rapprocher la communauté bouddhiste du pays.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le dernier écrivain public de la poste centrale de HCM-Ville

Mois du tourisme d’An Giang 2017 Rencontre avec le chef Martin Yan, festival de course de bœufs, festival de Ba Chua Xu à Châu Dôc… font partie de la série d'événements de la Semaine de la culture gastronomique et touristique d’An Giang, qui s’inscrit dans le cadre du Mois du tourisme d’An Giang.