12/10/2016 19:37
Le projet d’assistance des régions montagneuses du Nord, mis en place en 2010, porte aujourd’hui ses fruits. En outre de réduire la pauvreté, le programme offre enfin aux habitants des perspectives d’avenir prometteuses. Retour sur un éleveur, Lù A Sâu, qui a su sortir avec réussite sa famille de la précarité grâce à l’initiative.
>>À Lai Châu, les Thai restent fidèles à leurs maisons en bois
>>Réduire la pauvreté, première priorité de Thanh Hoa
>>Des engagements d’investissement pour les régions montagneuses

Lù A Sâu dans sa ferme à Lai Châu (Nord-Ouest). Photo : Tin Tuc/CVN

Auparavant, la famille de Lù A Sâu ne possédait qu’un petit terrain, un cadeau offert par ses parents le jour de son mariage. Le jeune couple Mông, qui vit dans le village de Sin Chai dans la province de Lai Châu (Nord-Ouest), a décidé d’y faire pousser du maïs et d’autres plantes de manière alternative. Mais à la naissance de leur enfant, la situation économique de la famille s’est nettement dégradée, et Lù A Sâu a souffert pendant longtemps de malnutrition. «Avoir quelque chose à manger était déjà un défi. Je ne pouvais pas espérer ouvrir un livret d’épargne, ou mettre de l’argent de côté» témoigne-t-il. «Sans l’aide des autorités, je n’aurais rien pu faire».

La 2e vague du Projet d’assistance des régions montagneuses du Nord est entrée en vigueur en 2012. Lù A Sâu et neuf autres familles du village Sin Chai ont reçu des porcs pour l’élevage. Petit à petit, il a pu gagner de l’argent, investit immédiatement dans un nouveau grand terrain de riz mais aussi l’achat de poulets et de canard et l’agrandissement de sa ferme. En 2015, cette dernière a nécessité une grande réorganisation et il a décidé d’acheter le grand terrain au centre du village, et d’ajouter deux nouveaux étangs et des soues modernes.

Sortie de la pauvreté

«En 2013, notre foyer a pu être connecté à Internet. J’ai pu apprendre les nouveaux moyens et techniques d’élevage, et connaitre des médicaments pour mes animaux», raconte Lù A Sâu. Sa ferme comprend actuellement plus de 20 porcs, une centaine de volailles et poissons. Son cheptel est en bonne santé, et le gain net annuel de la famille est d’environ 100 millions de dôngs.

Lù A Sâu nourrit les porcelets dans sa ferme à Lai Châu (Nord-Ouest). 
Photo : Tin Tuc/CVN

Lù A Sâu incarne l’exemple à suivre dans la province, et l’éleveur aide les habitants avec toute sa bienveillance. «N’étant plus dans la misère, je peux mieux comprendre les difficultés auxquels j’ai pu faire face, mais aussi ce que les gens font encore face actuellement. Tous veulent sortir de la pauvreté, mais ils ont besoin d’un capital, d’un investissement pour commencer à réaliser leurs rêves» analyse-t-il.

Lancé officiellement en 2010 avec 150 million de dollars investis par la Banque mondiale, plus 10 million de dollars du gouvernement vietnamien, ce Projet d’assistance des régions montagneuses du Nord est principalement destiné aux familles pauvres dans les provinces au Nord et Nord-Ouest du Vietnam, particulièrement dans six d’entre elles : Lào Cai, Yên Bai, Lai Châu, Diên Biên, Son La, et Hoà Binh.

Cu A Su, le Secrétaire du Comité provincial du Parti de Khun Ha, Tam Duong, province de Lai Châu, souligne que grâce au projet d’assistance de l’Etat, plusieurs familles d’ethnies minoritaires à Khun Ha ont eu la chance de sortir de la pauvreté, à l’image de Lù A Sâu. Le projet reconnait un succès formidable, à partir du quel le taux des familles pauvres du village atteint 20%.
 
Dang Duong/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Il est temps d’aller admirer les fleurs au Nord-Ouest Novembre est le mois idéal pour se rendre dans la région Nord-Ouest afin d’admirer des floraisons spectaculaires, surtout celles de sarrasins, de crucifères et de tournesols mexicains. En route!