17/03/2017 11:35
Le commerce et le taux de change devraient être au cœur de la rencontre des ministres des Finances et représentants des banques centrales du Groupe des vingt (G20), réunis depuis jeudi 16 mars dans la ville de Baden-Baden en Allemagne, centre de villégiature et station thermale.

Beaucoup de ces hauts responsables financiers s'inquiètent de la montée du protectionnisme, la nouvelle administration américaine du président Donald Trump faisant craindre des mesures hostiles pouvant entraîner une guerre commerciale et faire pression sur les politiques monétaires d'autres pays.

Les médias allemands ont révélé que le communiqué du sommet avait été révisé à plusieurs reprises. Des articles intitulés "rejeter le protectionnisme" ou "s'abstenir de dévaluations de monnaies compétitives", ont été pendant un moment supprimés du texte. Selon le journal allemand Handelsblatt, les États-Unis seraient derrière ces modifications. Il est à craindre que la version finale du communiqué ne contienne pas ces thèmes pourtant essentiels.

Les sujets monétaires semblent inévitables étant donné que le conseiller en politiques commerciales de M. Trump, Peter Navarro, a accusé l'Europe, la Chine et le Japon de délibérément dévaluer leurs monnaies pour prendre l'avantage sur leurs concurrents américains. Cette accusation controversée a été fermement rejetée par tous les pays concernés, et devrait créer de vifs débats lors du sommet.

La veille de la rencontre, le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, a accueilli le secrétaire du Trésor américain Steven Mnuchin, à Berlin. Lors de cette rencontre, les deux dirigeants ont posé les bases pour parler "librement" et "trouver des solutions ensemble", a affirmé M. Schäuble.

Le secrétaire Mnuchin a assuré que les États-Unis croient au commerce libre, et plus particulièrement au "commerce équitable", ajoutant que son pays n'avait pas l'intention de commencer une guerre commerciale avec les autres puissances économiques. M. Mnuchin a toutefois avoué que l'Allemagne et les États-Unis n'étaient pas d'accord sur certains points.
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gastronomie marocaine, au royaume des senteurs et des couleurs

Cà Mau cherche à attirer des investissements dans le tourisme La province de Cà Mau (extrême-Sud) appelle à investir dans deux projets touristiques d’une valeur de 52,7 millions de dollars dans la zone de Dât Mui, district de Ngoc Hiên, et le long de la rivière Trem, dans le district de Thoi Binh.