23/11/2016 17:15
L'arrêt du projet de centrale nucléaire de Ninh Thuân (Centre) est une décision justifiée du Parti, de l'Assemblée nationale et de l'État pour utiliser efficacement toutes les ressources, a affirmé le vice-ministre de l'Industrie et du Commerce, Hoàng Quôc Vuong, lors du point presse thématique du gouvernement du 22 novembre à Hanoï.
>>Arrêt de la construction de la centrale nucléaire de Ninh Thuân
>>Signature de l’accord de construction de la centrale nucléaire de Ninh Thuân 1

Le vice-ministre de l'Industrie et du Commerce, Hoàng Quôc Vuong (debout), lors du point presse thématique du gouvernement, le 22 novembre à Hanoï.
Photo : Doan Tân/VNA/CVN

C'est une décision difficile, car les préparatifs ont été lancés il y a sept ans. Cependant, cet arrêt est nécessaire pour mieux mobiliser des ressources au profit d'autres ouvrages et infrastructures importants, a notifié le vice-ministre de l'Industrie et du Commerce, Hoàng Quôc Vuong.

Par ailleurs, le besoin actuel en énergie du pays est tout fait différent de celui au moment où a été lancé ce projet. Les énergies renouvelables sont de plus en populaires et leur prix sont de plus en plus concurrentiel. Le Vietnam a lancé des programmes encourageant le développement des énergies éolienne et solaire et la construction de centrales thermiques et à gaz de pétrole liquéfié, ce afin d'assurer l'approvisionnement en énergie au service du développement socioéconomique d'ici à 2030.

Cependant, c'est aussi une profonde leçon en matière d'élaboration de politiques et de stratégies. En effet, il faut avoir des prévisions plus exactes et plus réelles, a estimé Hoàng Quôc Vuong. Il a affirmé que les ouvrages construits au service du projet seront utilisés pour le développement socioéconomique de la province de Ninh Thuân. La formation de personnel en électricité nucléaire et en énergie atomique se poursuit, au service des centrales thermiques et de l’application de l’énergie atomique à des fins pacifiques.

Les dirigeants du ministère de l'Industrie et du Commerce travaillent actuellement avec les partenaires russes et japonais concernés sur l'arrêt du projet, a-t-il conclu.

Présent au point presse, le vice-ministre des Sciences et des Technologies, Pham Công Tac, a affirmé que l'arrêt du projet n’était pas une question de technologies, tout en affirmant que les technologies japonaises et russes prévues pour la construction de la centrale étaient très avancées et sécuritaires.

VNA/CVN 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Noël 2016 à Hô Chi Minh-Ville Depuis début décembre, à Hô Chi Minh-Ville, les librairies, les supermarchés ou encore les magasins spécialisés en décorations… sont remplis de produits et autres décorations de Noël.