11/01/2017 11:29
L'Arabie saoudite va rétablir son aide militaire de 3 milliards de dollars au Liban, ouvrant une "nouvelle page" dans les relations entre les deux pays, a annoncé mardi 10 janvier un responsable au sein d'une délégation présidentielle libanaise en visite à Ryad.
>>L'Arabie saoudite a emprunté un montant record de 17,5 milliards de dollars
>>L'Arabie saoudite investit 3,5 milliards de dollars dans Uber
>>Le Liban se dote d'un nouveau gouvernement dirigé par Saad Hariri

Le roi saoudien Salmane (gauche) et le président libanais Michel Aoun, le 10 janvier à Ryad. Photo : AFP/VNA/CVN

"Le blocage (de l'aide) est levé", a déclaré cette source au sein de la délégation du président libanais Michel Aoun qui a rencontré le roi Salmane.

"C'est fini. Il y a un vrai changement. Mais s'agissant de quand et comment (l'aide va reprendre), nous devons attendre pour voir", a-t-elle déclaré, parlant d'une "nouvelle page" dans les relations entre les deux pays.

Après une année de tensions entre les deux États, Michel Aoun est arrivé à Ryad lundi soir 9 janvier avec une délégation composée de plusieurs ministres.

Le fils du roi Salmane, le puissant ministre de la Défense et vice prince héritier Mohammed ben Salmane, va discuter avec son homologue libanais sur les façons d'avancer sur cette aide militaire, a encore déclaré le responsable sous couvert de l'anonymat.

L'Arabie saoudite avait interrompu en février son aide de trois milliards de dollars à l'armée libanaise ainsi que le reste d'un financement d'un milliard destiné aux forces de sécurité libanaises, pour protester contre des prises de position "hostiles résultant de la mainmise du Hezbollah sur l'État", en référence au puissant mouvement chiite libanais.

Ryad, qui avait classé en mars le Hezbollah organisation "terroriste", avait notamment déploré des "campagnes de presse" contre la monarchie sunnite "inspirées" par le mouvement chiite.

Le programme d'aide saoudien à l'armée libanaise prévoit la livraison de différents types d'armement en provenance de la France. Certains équipements ont été livrés et une deuxième livraison était prévue au printemps 2016.

La première livraison de ce très gros contrat de 2,2 milliards d'euros, destiné à moderniser l'armée libanaise, est intervenue en avril 2015. La France avait alors livré 48 missiles antichar Milan.

Une série d'autres équipements, dont des véhicules blindés, devaient être initialement livrés en 2015 mais ce calendrier n'avait pas été tenu.

Au total, 250 véhicules de combat ou de transport de troupes, sept hélicoptères Cougar, trois corvettes, des moyens modernes d'artillerie et de multiples équipements de reconnaissance, interception et communication devaient être livrés dans les prochaines années.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les marionnettes de Bao Hà, un art à préserver

Le tourisme du Vietnam connait la plus rapide croissance au sein de l’ASEAN Selon TTR Weekly, un site spécialisé dans le tourisme sur l’ASEAN, le secteur touristique du Vietnam prévoit d’atteindre 35 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2020.