29/10/2016 14:10
Afin de favoriser les jeunes locaux à trouver du travail aussitôt qu’ils terminent l’école secondaire, la province de Lào Cai tente une expérience inédite : mêler le programme classique du lycée à l’apprentissage d’un métier en alternance.
>>Éducation : priorité aux régions en situation difficile

L’apprentissage des connaissances générales et d’un métier en alternance permet aux jeunes dans les régions défavorisées d’économiser du temps, de l’argent et de trouver plus facilement du travail. Photo : VNA/CVN

Localité à la fois montagnarde et proche des frontières, la province de Lào Cai doit se concentrer depuis longtemps à la création d’emplois spécifiques à la région, mais aussi pour améliorer le revenu de ses habitants. Le Comité populaire provincial a créé de ce fait en 2014 des Centres de formation professionnelle et d’éducation continue, permettant aux élèves de suivre des cours tout en apprenant un métier. Une idée qui leur offre la possibilité de gagner leur vie dès la fin de leur scolarisation.

Venu d’une famille modeste, Ly Ông Kiêu a intégré ce centre, motivé par le gain de temps. «J’envisage de suivre des matières du secondaire tout en me formant professionnellement en vue de trouver au plus tôt un travail», s’est-il confié.

Deux ans après la création du Centre, les inscriptions ont augmenté de façon considérable, plusieurs jeunes et parents trouvant cette alternative effective et efficace. Les débouchés après les études universitaires se faisant de plus en plus difficiles, ils préfèrent opter pour un brevet professionnel qui leur ouvre plus facilement l’accès à un poste d’employé ou d’ouvrier dans une entreprise locale.

«Mettre en parallèle la formation professionnelle et l’enseignement scolaire répond à une demande de la majorité des habitants. Nous pouvons renforcer l’orientation professionnelle, et mieux répartir les élèves suivant leurs capacités, points forts, situation financière mais aussi en fonction de la demande des entreprises locales», souligne Vu Tuyêt Nhung, le directeur du Centre de formation professionnelle et d’éducation continue.

Une solution efficace à améliorer encore

De nos jours, il existe de plus en plus de demandeurs d’emploi, même pour ceux titulaires de diplômes, du fait de la diminution des fonctionnaires dans les organismes publics. Alors que nombre d’entreprises sont en recherche d’ouvriers qualifiés, ces derniers se font rares dans les régions éloignées. Avec un tel contexte, la province de Lào Cai a mis la formation au centre de ses préoccupations, et ce, afin d’aider les entreprises à embaucher des ouvrier qualifiés. De 2011 à 2015, environ 3.000 jeunes locaux ont trouvé leur travail après avoir suivi des formations professionnelles. Une telle politique qui fait d’une pierre deux coups.

D’ici 2020, les entreprises auront besoin de 26.000 employés qualifiés, une occasion en or pour ceux à la recherche d’un travail, dont les jeunes.

Pour renforcer encore plus son efficacité, il est devenu nécessaire d’améliorer la qualité du matériel ainsi que les méthodes d’enseignement. «Il faudrait perfectionner l’infrastructure et les équipements au niveau de la qualité et la quantité. Il est aussi important de favoriser la formation des enseignants pour qu’ils puissent enseigner des connaissances générales et la pratique d’un métier à la fois. Enfin, il faut sensibiliser les élèves sur les avantages de suivre des cours professionnels, afin qu’ils puissent mieux préparer leurs projets d’études et professionnels», a fait savoir Dinh Thi Hung, directrice du Service provincial du travail, des invalides de guerre et des affaires sociales.
Mai Quynh/CVN




   

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Ngoc Lan, le somptueux hôtel pour se dire «oui» Outre ses services de qualité, l’hôtel Ngoc Lan à Hô Chi Minh-Ville est une adresse prisée par les jeunes couples dans la mégapole du Sud pour célébrer leur mariage.