06/10/2016 17:40
La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a déclaré jeudi 6 octobre que l'accord de prévention des conflits aériens en Syrie conclu entre la Russie et les États-Unis restait valide, même après la suspension unilatérale des négociations par Washington.
>>Un soldat turc tué par l'EI dans le Nord de la Syrie
>>Syrie : La Russie prête à poursuivre sa coopération avec les États-Unis

En réponse à une question sur la possibilité d'incidents aériens entre les forces militaires russes et américaines en Syrie, Maria Zakharova  a indiqué : "Nous avons conclu un accord avec les États-Unis sur la prévention des conflits sur le sol syrien".

Dans une interview avec la chaîne nationale Rossiya 1, Mme Zakharova a par ailleurs estimé que la situation en Syrie était devenue beaucoup plus compliquée, car premièrement, elle favorise de nouveaux terroristes, "qui vont se répandre en Europe, aux États-Unis et ailleurs", et deuxièmement, toute perspective réelle de résolution de la crise syrienne a été repoussée pour longtemps.

Le Département d'État américain a annoncé lundi 3 octobre que Washington suspendait ses négociations avec Moscou sur la reprise d'un cessez-le-feu en Syrie, critiquant la Russie pour son rôle militaire dans les bombardements à Alep (Nord-Ouest).

Le 10 septembre, Moscou et Washington avait annoncé un accord historique de cessez-le-feu national en Syrie, chacun espérant que leur coopération militaire permette de mettre fin à plus de cinq ans d'effusion de sang dans le pays. Pourtant, cet accord n'a pas été strictement respecté par les deux parties, qui se sont accusées l'une l'autre d'être à l'origine de son échec.
 
Xinhua/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les 55 ans d'un Département de français

Le Vietnam accueille plus de 3,2 millions de touristes étrangers au 1er trimestre Le Vietnam a accueilli plus de 3,2 millions de touristes étrangers au premier trimestre de l’année, soit une hausse de 29% en glissement annuel, a annoncé le 28 mars l’Administration nationale du tourisme.