27/11/2016 23:49
Le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères Hà Kim Ngoc a vanté le dynamisme de la communauté francophone, le 27 novembre devant la presse, en marge de la cérémonie de clôture du XVIe Sommet de la Francophonie, à Madagascar.
>>Clôture du 16e Sommet de la Francophonie à Madagascar
>>Le Vietnam salue les contributions actives de la Francophonie
>>Madagascar : ouverture du 16e Sommet de la Francophonie à Antananarivo

Le président vietnamien Trân Dai Quang (1er plan, centre) au XVIe Sommet de la Francophonie, tenu les 26 et 27 novembre à Madagascar.
Photo : Nhan Sáng/VNA/CVN

Le XVIe Sommet de la Francophonie s’est clôturé le 27 novembre à Antananarivo, la capitale malgache, avec l’approbation de la Déclaration d’Antananarivo et de 13 résolutions importantes, orientant les activités prochaines de la communauté francophone. L’événement a réuni une vingtaine de chefs d’État et de gouvernement des 80 États membres, associés ou observateurs, de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

Répondant à la question de notre journaliste dépêchée sur place sur les résultats importants et la signification de ce 16e Sommet de la Francophonie, le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères Hà Kim Ngoc s’est montré confiant. «Le Sommet a admis quatre nouveaux membres au sein de l’OIF : la Nouvelle-Calédonie (collectivité d’Outre-mer française, ndlr), l’Argentine, la République de Corée et la province canadienne de l’Ontario. L’OIF compte désormais 84 États membres, associés ou observateurs. Le fait que plusieurs pays demandent à rejoindre l’OIF illustre l’attrait, la réputation et la position de plus en plus importante de cette organisation internationale», a-t-il déclaré.

Mobilisés pour le développement durable

Selon lui, dans le contexte où la donne internationale et celle de l’espace francophone ont connu des évolutions complexes, le résultat le plus important du XVIe Sommet de la Francophonie réside dans le fait que les dirigeants se sont engagés à intensifier la coopération et la solidarité au sein de la Francophonie, mais aussi avec les autres pays pour répondre aux défis de demain, contribuant au maintien de la paix, de la sécurité et de la stabilité de l’espace francophone et du monde entier.

Photo de famille des chefs d'État, des Premiers ministres et des dirigeants participant au 16e Sommet de la Francophonie à Madagascar.
Photo : Nhan Sáng/VNA/CVN

Aux termes du Sommet, les dirigeants ont adopté la Déclaration d’Antananarivo et 13 résolutions, lesquelles définissent des orientations pour les futures activités de la Francophonie dans les domaines de la paix, de la sécurité, de l’anti-terrorisme, de la diversité linguistique, de la culture, de l’éducation, de la coopération économique, du développement durable, de la promotion de la diversité linguistique et culturelle, de la santé et de l’énergie…

Les dirigeants ont affirmé leur détermination à remplir les Objectifs de développement durable et à concrétiser l’Accord de Paris sur les changements climatiques, en proposant des solutions concrètes visant à réaliser efficacement les programmes et la Stratégie de coopération francophone. Cette dernière vise à construire un espace économique qui privilégie les échanges commerciaux, la coopération et la solidarité, basé sur les coopérations Nord-Sud, Sud-Sud et tripartite Sud-Nord-Sud.

«Nous avons insisté sur la nécessité d’intensifier la coopération économique. Les statistiques sont révélatrices. Plus de 20% des échanges commerciaux internationaux sont répertoriés sur l’espace francophone, soit environ 13% du PIB mondial», a remarqué le diplomate vietnamien. La communauté francophone - avec ses 80 États membres et observateurs - constitue un immense marché de plus de 900 millions de consommateurs, soit 13,2% de la population mondiale.

La capitale malgache Antananarivo pendant les jours où s'est tenu le 16e Sommet de la Francophonie.
Photo : Thanh Nga/CVN

Encore une fois, le Sommet de la Francophonie a abordé le problème de la Mer Orientale. Il a appelé les parties concernées à faire preuve de retenue, à régler les différends par le biais de la diplomatie sur la base du droit international, dont la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (UNCLOS 1982), la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), et à parvenir rapidement au Code de conduite des parties en Mer Orientale (COC). Il a apprécié les efforts visant à maintenir la paix, la sécurité, la stabilité, la liberté et la sûreté de la navigation maritime et aérienne dans la région.

Le Vietnam, un membre actif
et responsable de la Francophonie


Concernant les contributions du Vietnam au succès du Sommet, le vice-ministre des Affaires étrangères Hà Kim Ngoc a fait savoir que le Vietnam - connu en tant que membre actif et responsable de la Francophonie - avait activement participé à la mise en œuvre de ses stratégies et programmes de coopération, apportant ainsi une contribution importante à la consolidation de la solidarité au sein de la Francophonie, à l’élargissement de la coopération entre ses pays membres et par conséquent à sa prospérité partagée.

«Le Vietnam attache toujours une grande importance à sa coopération au sein de la Francophonie, un partenaire privilégié, une communauté efficace au sein de laquelle le Vietnam met en œuvre efficacement sa politique extérieure d’indépendance, d’autonomie, de multilatéralisation, de diversification et d’intégration internationale active», a-t-il souligné. Le Vietnam est disposé à être une passerelle entre la Francophonie et l’ASEAN et l’Asie-Pacifique, afin d’œuvrer ensemble pour un monde pacifique, stable et orienté vers le développement durable.

Et de conclure : «Je suis persuadé que les efforts déployés par la Francophonie permettront de renforcer la vitalité et la solidarité francophones, mais aussi de consolider le rôle et la position de l’organisation sur la scène internationale», a-t-il conclu.

Thanh Nga/CVN
D’Antananarivo
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Noël 2016 à Hô Chi Minh-Ville Depuis début décembre, à Hô Chi Minh-Ville, les librairies, les supermarchés ou encore les magasins spécialisés en décorations… sont remplis de produits et autres décorations de Noël.