05/01/2017 16:35
"La Russie est disposée à fournir du matériel militaire perfectionné aux Philippines et souhaite resserrer ses liens avec l’archipel pour contribuer à la diversification de ses relations diplomatiques", a déclaré le 4 janvier son ambassadeur Igor Anatolyevich Khovaev à Manille.

>>Le Cambodge et les Philippines intensifient leurs relations de coopération
>>États-Unis et Philippines commencent leurs manœuvres militaires conjointes Balance Piston

 

Le grand destroyer anti-sous-marin Amiral Tributs de la Russie.
Photo: Getty/CVN


"Nous sommes prêts à vendre aux Philippines des armes légères, des avions, des hélicoptères, des sous-marins, et bien d'autres armes encore. Des armes de pointe. Pas des armes d'occasion", a-t-il déclaré devant les journalistes au bord du grand destroyer anti-sous-marin Amiral Tributs de la Russie, qui a jeté l’ancre au port de Manille pour une visite dans ce pays d’Asie du Sud-Est.

"La Russie est donc prête à devenir un nouveau partenaire fiable des Philippines et l’un de ses alliés proches", a poursuivi le diplomate russe.

L’ambassadeur Khovaev a également annoncé que les efforts nécessaires avaient été mobilisés pour parvenir à un accord de coopération officiel dans la défense. "Moscou souhaite signer cet accord le plus tôt possible", a-t-il souligné, notant également que cette question pourrait prendre beaucoup de temps car la coopération dans la défense, qui était "très sensible", devra se baser sur la confiance mutuelle et une base juridique forte. 

Auparavant, le 5 décembre 2016, dans le cadre de sa visite en Russie, le ministre philippin de la Défense Delfin Lorenzana avait eu un entretien avec le vice-ministre russe de la Défense Anatoly Antonov, lors duquel la partie russe avait insisté sur l’importance de la coopération militaire entre les deux pays  pour renforcer la sécurité en Asie-Pacifique.

 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les marionnettes de Bao Hà, un art à préserver

Cân Gio : nature et histoire à la croisée des chemins Si les nuisances sonores de la ville vous ennuient et que le trafic incessant vous étouffe, rendez-vous le temps d’un week-end à Cân Gio, à la découverte d’une vie où nature et histoire ne font qu’un, dans cette Réserve de biosphère reconnue par l’UNESCO.