10/02/2017 20:54
Le vice-président du Comité populaire de la ville de Can Tho, Truong Quang Hoài Nam, a reçu le 10 février  une délégation d'entreprises sud-coréennes conduite par Lee Beom Jae, président de l'Association des anciens étudiants de l'Université Ajou, représentant de l'équipe du projet de ville intelligente.
 >>Célébrer les 25 ans des relations diplomatiques Vietnam - République de Corée

Cette séance de travail avait pour objet de mettre en œuvre le projet de coopération de création d'un modèle de ville intelligente entre Cân Tho et la, signé en 2015. 

Séance de travail entre les autorités de Cân Tho et la délégation d'entreprises sud-coréennes conduite par Lee Beom Jae, président de l'Association des anciens étudiants de l'Université Ajou, le 10 février. 
Photo : Hông Giang/VNA/CVN

Selon Lee Beom Jae, actuellement, la ville intelligente est un outil d'optimisation au service du développement durable pour plusieurs pays. En faveur du projet de coopération avec Cân Tho, la partie sud-coréenne a proposé à Cân Tho de renforcer l'application des technologies de l'information avancées dans les secteurs de l'agriculture, de la production, des services, et dans l'administration. 

En 2017, l'équipe coréenne du projet collaborera avec les autorités municipales afin de mettre en service l'application de prévisions météorologiques dans les zones agricoles de hautes technologies. Ce logiciel sera testé dans l'incubateur technologique Vietnam-République de Corée, situé dans la zone industrielle de Trà Noc II. 

Cette équipe soutiendra Cân Tho dans la construction et l'implémentation du système technique de gestion et de surveillance du trafic intelligent. 

Le plus important est le projet de construction d'un complexe industriel, de villégiature, de loisirs et de logements, d'une superficie de 500 ha, qui utilisera 100% d'énergies renouvelables. Son coût de 2,2 millions de dollars est financé par le gouvernement sud-coréen et des entreprises sud-coréennes et internationales, il devrait être achevé en 2019. 

Selon Truong Quang Hoài Nam, les autorités municipales se sont engagées à créer des conditions favorables à une mise en oeuvre diligente ce projet, afin de contribuer à améliorer le statut de la ville non seulement au Vietnam, mais aussi en ASEAN.
VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le premier musée privé sur la photographie au Vietnam