08/03/2017 16:18
La nouvelle machine de Nintendo, la Switch, a réalisé le meilleur démarrage pour une console en France, tous constructeurs confondus, a annoncé mardi 7 mars le groupe japonais dans un communiqué.
>>Acheteurs au rendez-vous au Japon pour la Nintendo Switch
>>Nintendo Switch, le pari d'un nouveau concept de jeu
>>Nintendo se montre optimiste pour sa nouvelle console Switch

La console Switch de Nintendo, à New York, le 3 mars.
Photo : AFP/VNA/CVN

Au total, environ 105.000 unités de ce nouvel appareil hybride, qui peut être utilisé comme une console portable en extérieur et se branche aussi sur une télévision, ont été vendues dans le pays depuis son lancement vendredi 3 mars.

"Nintendo France annonce la vente de 105.000 exemplaires de Nintendo Switch lors de sa semaine de sortie, ce qui en fait, à ce jour, le plus gros lancement de console sur le marché du jeu vidéo français, toutes plates-formes confondues", s'est félicité Philippe Lavoué, directeur général de Nintendo France, cité dans le communiqué.

Nintendo France avait avancé pour objectif un démarrage de la Switch au moins équivalent à celui de sa console Wii sortie en 2006, qui s'était vendue à quelque 95.000 exemplaires pour ses débuts.

Plus largement, le géant du jeu vidéo japonais a affirmé que les ventes de la Switch en Europe avaient été "supérieures à celles de n'importe quelle autre console Nintendo lors de son week-end de lancement", sans toutefois donner de chiffres.

Cette machine a pris le relais de la WiiU, qui n'avait pas réussi à convaincre les joueurs avec sa manette pourvue d'un écran tactile.

Au Japon, où la console a aussi été lancée vendredi 3 mars, les acheteurs ont également été au rendez-vous et certains magasins ont rapidement été en rupture de stock.
 
AFP/VNA/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gastronomie marocaine, au royaume des senteurs et des couleurs

Cà Mau cherche à attirer des investissements dans le tourisme La province de Cà Mau (extrême-Sud) appelle à investir dans deux projets touristiques d’une valeur de 52,7 millions de dollars dans la zone de Dât Mui, district de Ngoc Hiên, et le long de la rivière Trem, dans le district de Thoi Binh.