02/03/2017 16:21
De la pollution maritime par l’aciériste taïwanais Formosa à la lutte contre les phénomènes négatifs, des membres du gouvernement ont répondu mercredi 1er mars aux questions sous les feux de l’actualité, affirmant que la lutte anti-corruption ne connaît pas de zone interdite.
>>Les pêcheurs de Hà Tinh retrouvent une vie normale
>>La qualité de l'environnement marin doit être vérifiée régulièrement

Conférence de presse périodique du gouvernement pour le mois de février 2017. Photo : An Dang/VNA/CVN

Le ministre et chef du Cabinet du gouvernement Mai Tiên Dung a fait savoir que la Commission de contrôle du Parti communiste vietnamien a rendu publiques des irrégularités commises par des organisations et particuliers impliquées dans les rejets toxiques de Formosa.

Des violations et des erreurs dans le processus de construction de l’usine Formosa sont les causes de l’immense pollution qui a causé en avril 2016 la mort des millions de poissons et de crustacés dans les provinces de Hà Tinh, Quang Binh, Quang Tri et Thua Thiên- Huê, portant un coup sévère au secteur de la pêche.

L’aciériste taïwanais a reconnu sa responsabilité et versé 500 millions de dollars de dédommagement. Il a demandé pardon au gouvernement et au peuple vietnamiens et s’est engagé à ne pas laisser se reproduire d’autres infractions à la loi sur l’environnement et les ressources en eau.

Le ministre Mai Tiên Dung a indiqué que la notification des erreurs de l’ancien ministre des Ressources naturelles et de l’Environnement, Pham Khôi Nguyên, de l’ancien secrétaire du Comité du Parti et ancien président du Comité populaire de la province de Hà Tinh, Vo Kim Cu, et d’autres personnes s’effectue selon un processus précis. Les autorités ont travaillé de manière consciencieuse, dans le strict respect de l’instruction donnée par le secrétaire général du Parti, Nguyên Phu Trong, sur ce qu’il n’y a pas d’exception, ni de zone interdite dans cette affaire, a-t-il indiqué, affirmant que les infractions seront punies selon la loi. Il a également souligné que l’avis du leader du Parti se rapportant à la masse de biens de la vice-ministre de l’Industrie et du Commerce, Hô Thi Kim Thoa, était d’une importance particulière dans la lutte contre la corruption, les intérêts de groupes, les abus de fonctions et de pouvoirs.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a demandé aux ministères du Plan et de l’Investissement, des Finances, de l’Industrie et du Commerce, et à l’Inspection du gouvernement de diligenter la mise en œuvre de cette instruction, et de se coordonner avec le Comité de pilotage du renouvellement et du développement des entreprises pour réviser les dispositions relatives à la restructuration des entreprises étatiques, a affirmé le ministre Mai Tiên Dung.

Le chef du gouvernement a décidé d’annuler le statut d’ancien ministre de l’Industrie et du Commerce pour le mandat 2011-2016 de Vu Huy Hoàng, pour les violations commises dans l’exercise de ses fonctions de ministre concernant le travail du personnel d’encadrement. Il a également blâmé la vice-ministre de l’Industrie et du Commerce, Hô Thi Kim Thoa. Il a également demandé aux ministères et organes concernés de se coordonner avec la Commission de contrôle du Comité central du Parti pour clarifier des informations dans la presse relatives à des "actifs de centaines de milliards de dôngs" de la vice-ministre de l’Industrie et du Commerce, Hô Thi Kim Thoa. 
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le premier musée privé sur la photographie au Vietnam