02/01/2017 20:01
Les valeurs pacifiques et la volonté d’intégration internationale du pays, solidement ancrées dans ses richesses humaines et naturelles, ont ainsi été mieux comprises dans le reste du monde.
>>Le Vietnam souhaite bénéficier du soutien de l’UNESCO
>>La baie de Ha Long parmi les dix patrimoines impressionnants d’Asie
>>L’UNESCO encourage Cân Tho à promouvoir le tourisme communautaire
>>Le Hâu dông au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO

L’UNESCO a ajouté dans sa liste du patrimoinate culturel immatériel de chants populaires Ví et Giặm des provinces de Nghê An et Hà Tinh (Centre) et la pratiques liées à la croyance viêt en les Déesses-Mères des Trois mondes, pendant l’année qui vient de se terminer.

Les cités royales de Thang Long et de la dynastie des Hô, le culte des rois Hùng, fondateurs de la nation, ainsi que les chants Xoan et Don ca tài tu (chant des amateurs), avaient déjà eu les honneurs de l’institution liée aux Nations unies.

Plusieurs évènements destinés à promouvoir l’image du Vietnam - à travers sa culture et ses traditions populaires - ont été organisés avec succès durant l’année 2016 à l’étranger. Photo : VNA/CVN

Pour Pham Sanh Châu, directeur du Département de la culture et des relations extérieures et secrétaire général du bureau de l’UNESCO du Vietnam à Paris, il s’agit d’une reconnaissance immense de la communauté internationale ; cette inscription revêt un intérêt juridique pour ces sites et activités artistiques aux richesses peu communes, historiques et multiformes. «Le Vietnam dispose d’un patrimoine ample, légué par ses ancêtres et offert par la Nature. Le peuple est fier de sa culture et de ses territoires, et nous devons promouvoir avec dynamisme le tourisme destiné à les faire découvrir. Son développement aura un impact positif sur le plan socio-économique pour l’ensemble du pays», a-t-il plaidé.

Autre bonne nouvelle en 2016 avec l’UNESCO, l’élection en son sein de Nguyên Thi Hiên, la directrice adjointe de l’Institut d’études culturelles et artistiques du Vietnam. Elle a devancé deux autres candidats de l’Asie-Pacifique pour entrer dans son conseil consultatif pour le patrimoine culturel immatériel, ce qui constitue une première pour le pays.

Ces succès sont dus à une politique extérieure efficace, visant une plus grande intégration internationale du Vietnam à travers sa culture. Il a fait d’importantes avancées dans la conservation et la restauration de ses patrimoines ainsi que dans leur exploitation, avec une importance accordée au développement durable.

La coordinatrice de l’ONU au Vietnam, Pratibha Mehta, a indiqué: «Le Vietnam est soucieux de préserver et de valoriser ses inestimables richesses culturelles comme la baie d’Ha Long et le sanctuaire de My Son. De nombreuses autres gagneront à être promues davantage en mettant en avant la spécificité et l’identité du pays. Ses valeurs patrimoniales ont été cultivées et fortifiées depuis des millénaires, à partir des cellules familiales et des activités quotidiennes des habitants».

Consolider la solidarité et l’amitié

Les échanges culturels avec d’autres pays se sont intensifiés en 2016. Les activités artistiques, expositions et journées sur le Vietnam ont permis de présenter, un peu partout dans le monde, son histoire et sa culture. Hanoi poursuit les efforts en préparant d’autres évènements promotionnels  dans le cadre de l’année de l’APEC, organisée ici en 2017.

L’ambassadrice Nguyên Nguyêt Nga, conseillère du secrétariat vietnamien de la manifestation, a souligné : «Nous sommes le pays hôte et souhaitons promouvoir la culture du Vietnam en tant que force tranquille et expression de ses traditions humanistes. Il est plus urgent que jamais d’adopter une telle approche pour défendre la paix et la sécurité dans la région et ailleurs dans la planète. Les échanges, le partage des connaissances et le respect mutuel favorisent le dialogue et la coopération pour un monde pacifique».

La culture devance souvent la politique en matière de diplomatie. Des pays peuvent se lier sur les plans artistiques et intellectuels avant d’établir des relations officielles. Ils constituent une passerelle favorisant les contacts, des catalyseurs de rapprochement et de réconciliation.

Le Vietnam a eu recours à la culture plusieurs fois, avec succès, pour résoudre des conflits et nouer des liens d’amitié durables même avec des anciens ennemis. La diplomatie culturelle doit faire partie intégrante de sa stratégie de positionnement solide dans la scène internationale, et elle sera une priorité de sa politique étrangère en 2017. 
 
VOV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Maroc - Vietnam : Une longue amitié pas prête de s'éteindre

Le Parc national de Xuân Son, un site d’écotourisme à Phu Tho Avec les sentiers serpentant à travers les montagnes, les paysages du Parc national de Xuân Son sont particulièrement magnifiques : montagnes et forêts vierges dominant des champs de riz verdoyants...