02/01/2017 17:12
La Bourse de Paris tournait au ralenti lundi matin 2 janvier (-0,26%) pour la première séance de l'année 2017 qui s'annonce peu animée en raison de la fermeture de plusieurs places boursières à travers le monde.
>>La Bourse de Paris s'apprête à finir l'année dans le calme
>>La Bourse de Paris va tenter de rester positive
>>La Bourse de Paris débute positivement la semaine

La Bourse de Paris ouvre en léger repli. Photo : AFP/VNA/CVN

À 09h22, l'indice CAC 40 perdait 12,78 points à 4.849,53 points. Vendredi 29 décembre, il avait progressé de 0,49%.

"La plupart des grandes places financières mondiales étant fermées aujourd'hui, les volumes sur les marchés financiers devraient rester faibles et les tendances s'avérer peu significatives", anticipent les stratégistes de Crédit Mutuel-CIC.

La cote parisienne devrait conserver encore un peu de la torpeur de la trêve des confiseurs en cette première séance à l'agenda macroéconomique également peu étoffé, la fermeture des marchés britannique, américain et japonais étant susceptible de contribuer à la faible activité.

Les marchés pourraient s'animer à nouveau avec "la publication des chiffres de l'emploi américain" en fin de semaine, anticipent pour leur part les experts de Mirabaud Securities Genève.

Côté valeurs, les titres du secteur bancaire pesaient sur la cote à l'image de BNP Paribas (-0,91% à 60 euros), Société Générale (-0,97% à 46,29 euros) et Crédit Agricole (-0,21% à 11,76 euros).

Les valeurs du secteur automobile réagissaient peu, en revanche, aux derniers chiffres concernant le marché automobile français, Renault qui a enregistré un bond de 8% de ses immatriculations de voitures en France en 2016 perdant 0,20% à 84,34 euros tandis que PSA, resté stable, cédait 0,13% à 15,48 euros.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les marionnettes de Bao Hà, un art à préserver

Cân Gio : nature et histoire à la croisée des chemins Si les nuisances sonores de la ville vous ennuient et que le trafic incessant vous étouffe, rendez-vous le temps d’un week-end à Cân Gio, à la découverte d’une vie où nature et histoire ne font qu’un, dans cette Réserve de biosphère reconnue par l’UNESCO.