27/11/2016 18:35
Les groupes de l'opposition koweïtienne et leurs alliés ont remporté près de la moitié des 50 sièges du Parlement, selon les résultats des élections législatives annoncés dimanche 27 novembre, ce qui soulève des craintes de nouveaux conflits et blocages politiques.
>>Vote des Koweïtiens dans un climat politico-économique mouvementé

Dépouillement des bulletins de vote, le 26 novembre 2016 à Koweït.
Photo : AFP/VNA/CVN

Les opposants et des candidats apparentés ont raflé 24 sièges, selon des résultats publiés par les autorités électorales. Les opposants islamistes, libéraux et nationalistes ont participé aux élections anticipées de samedi après un boycottage de quatre ans du Parlement en signe de protestation contre une révision de la loi électorale.

Environ la moitié des élus de l'opposition et leurs alliés sont des islamistes (Frères musulmans ou salafistes). Une seule femme a remporté un siège et le nombre d'élus de la minorité chiite est tombé à six, contre neuf dans la chambre sortante. Le Parlement a été renouvelé dans une proportion d'un tiers.

Les Koweïtiens ont voté samedi 26 novembre en grand nombre lors d'un scrutin marqué par le retour de l'opposition dans un émirat agité depuis des mois par la réduction des subventions gouvernementales et des mesures d'austérité, consécutives à la chute des revenus pétroliers.

Un taux de participation élevé a été enregistré dans de nombreux bureaux de vote, certains faisant état d'une participation de 80%, selon la télévision d'État.

Le scrutin de samedi 26 novembre fait suite à la dissolution du Parlement le 16 octobre, provoquée par une fronde de députés à la suite de l'augmentation des prix des produits pétroliers, un thème qui a été au coeur de la campagne électorale.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Ngoc Lan, le somptueux hôtel pour se dire «oui» Outre ses services de qualité, l’hôtel Ngoc Lan à Hô Chi Minh-Ville est une adresse prisée par les jeunes couples dans la mégapole du Sud pour célébrer leur mariage.