13/06/2017 12:23
Israël a décidé de réduire la fourniture d'électricité à la bande de Gaza, suscitant l'inquiétude face au risque que cette mesure ne déclenche de nouvelles violences dans le territoire palestinien tenu par le Hamas.
>>Ismaïl Haniyeh élu chef du Hamas
>>Paix au Proche-Orient : Trump optimiste en recevant Abbas
>>Appel de l'ONU à une aide de 547 millions de dollars pour les Palestiniens

Des vendeurs de rue palestiniens s'éclairent grâce à des batteries au cours d'une coupure de courant dans la bande de Gaza, le 27 avril.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le mouvement islamiste palestinien a mis en garde contre le risque d'une "explosion" dans l'enclave, où deux millions de Palestiniens vivent reclus sous blocus et font déjà face à une sévère pénurie de courant.

Il a dénoncé la responsabilité de l'Autorité palestinienne, rivale du Hamas, à la demande de laquelle selon lui le gouvernement israélien allait diminuer ses livraisons d'électricité.

Le gouvernement israélien a décidé dimanche soir 11 juin de réduire - de trois quarts d'heure, une heure ou 35% selon les sources - l'approvisionnement quotidien en courant de la bande de Gaza, ont rapporté les médias israéliens.

Une fois la décision appliquée, les Gazaouis n'auront plus que deux heures de courant toutes les 24 heures, a indiqué un responsable de la compagnie d'électricité de Gaza.

De telles mesures alarment la communauté internationale et les humanitaires, inquiets du potentiel déstabilisateur dans un territoire qui a connu trois guerres avec Israël depuis 2008 et une quasi guerre civile entre factions palestiniennes.

Dans un contexte de crise humanitaire et de marasme économique permanents, l'alimentation en électricité est une préoccupation primordiale dans l'enclave en bordure du désert, a fortiori en plein ramadan et à l'approche de l'été.

Le ministre israélien de la Sécurité intérieure, Gilad Erdan, a expliqué la décision du gouvernement par les dissensions entre Palestiniens.

C'est l'Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas qui a décidé de "réduire de façon significative" les paiements qu'elle effectue à Israël pour la livraison d'électricité à Gaza, a-t-il dit, et "il serait illogique qu'Israël paye une partie de la facture".

Le Hamas a évincé l'Autorité palestinienne de Gaza en 2007. L'Autorité, censée préfigurer un futur État palestinien et reconnue par la communauté internationale, n'exerce plus ses prérogatives qu'en Cisjordanie occupée, séparée de la bande de Gaza par le territoire israélien. Toutes les tentatives de réconciliation ont échoué. Mais l'Autorité continue à payer le courant fourni par Israël aux Gazaouis.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le premier musée privé sur la photographie au Vietnam

Parc national de Tràm Chim, un site touristique célèbre de Dông Thap Nguyên Ngoc Thuong, directeur du Service de la culture, des sports et du tourisme de la province de Dông Thap (Sud), fait savoir que sa localité compte actuellement sept sites touristiques dont le Parc national de Tràm Chim qui est jugé comme le plus renommé.