25/01/2017 11:31
"C'est une joie et un honneur immenses" a déclaré mardi 24 janvier Isabelle Huppert, la légendaire actrice française, après sa nomination pour la statuette de meilleure actrice grâce à son rôle de femme violée dans le sulfureux Elle.

>>Hollywood retient son souffle avant les nominations aux Oscars
>>Isabelle Huppert : "le cinéma abolit les frontières"

 

L'actrice française Isabelle Huppert à Paris, le 16 janvier.
Photo : AFP/VNA/CVN


"Je suis infiniment reconnaissante envers l'Académie" des arts et sciences du cinéma, qui décerne les Oscars, a ajouté dans une déclaration reçue par l'AFP la comédienne aux plus de 100 films.

"Ce film signifie tant pour moi et avec cette nomination, le réalisateur Paul Verhoeven est également récompensé", a ajouté celle qui a déjà décroché un Golden Globe plus tôt ce mois-ci pour ce rôle.

Si elle l'emportait le 26 février lors de la grand-messe annuelle du cinéma américain, elle serait la troisième Française à réussir cet exploit après Marion Cotillard, lauréate pour son interprétation d'Edith Piaf dans La Môme (2008) et encore nommée pour Deux jours, une nuit en 2015, et Simone Signoret (Les chemins de la haute ville, 1959).

Elle serait la quatrième si l'on inclut l'Américaine née en France Claudette Colbert (New York-Miami, 1934).

"C'est l'une des plus grandes comédiennes actuelles au monde par l'originalité de sa carrière et son audace dans les rôles qu'elle ose aborder", a estimé le président d'Unifrance, Jean-Paul Salomé, interrogé par l'AFP.

La rousse et mystérieuse comédienne sera en lice aux Oscars contre Natalie Portman pour Jackie, Emma Stone (La La Land), Ruth Negga (Loving), et Meryl Streep (Florence Foster Jenkins).

"C’est merveilleux d’être en aussi bonne compagnie. Je les admire toutes", a-t-elle déclaré sur la radio RTL.


AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les 55 ans d'un Département de français

À la découverte de la zone commémorative des soldats tombés à Gac Ma Le voyagiste Saigontourist propose depuis le 23 mars la visite de la zone commémorative des combattants tombés à Gac Ma, intégrée aux circuits à destination de Nha Trang, dans la province de Khanh Hoà (Centre).