28/10/2016 18:45
Un général américain a estimé que près de 900 combattants du groupe État islamique (EI) avaient été tués depuis le début de l'offensive des forces irakiennes sur Mossoul et sa région, que des déplacés continuent de fuir quotidiennement.

>>Plus de 10.500 Irakiens déplacés par les opérations militaires à Mossoul
>>Irak : l'offensive sur Mossoul progresse mais l'EI résiste
 

Près de 900 combattants du groupe État islamique (EI) ont été tués depuis le début de l'offensive des forces irakiennes sur Mossoul et sa région.
Photo : AFP/VNA/CVN


Entre 12.000 à 15.000 personnes ont pour l'heure été contraintes de quitter leur foyer en raison des opérations militaires visant à reprendre la deuxième ville d'Irak, dernier bastion des jihadistes dans ce pays, selon différentes sources.

Au onzième jour de l'offensive, le général américain Joseph Votel a indiqué jeudi 27 octobre que les forces irakiennes avaient "probablement tué environ 800 à 900 combattants de l'EI" jusqu'à présent.

Une coalition internationale menée par les
États-Unis soutient les forces irakiennes dans la bataille de Mossoul, notamment par des frappes aériennes.

Dans un entretien accordé à l'AFP, le général Votel, chef du Commandement central de l'armée américaine (Centcom), a souligné qu'il était difficile de fournir des chiffres précis car les combattants de l'EI se déplacent en petits groupes autour de Mossoul et tentent de se fondre dans la population. "Ils n'ont pas d'uniformes, alors c'est un peu compliqué" de les comptabiliser", a-t-il dit. "Ils ne sont pas en groupes importants, ils ne se déplacent pas en formations militaires".

L'offensive, lancée le 17 octobre sur trois fronts (est, nord et sud), se concentre pour le moment sur les localités des alentours de Mossoul et progresse à un rythme relativement rapide, selon des responsables militaires. Mais la résistance devrait être plus importante lorsque les forces irakiennes tenteront d'entrer dans la ville où l'EI a déclaré un "califat" en juin 2014.

Le général Votel a également indiqué que selon un bilan qui lui avait été fourni mardi soir 26 octobre par des dirigeants militaires irakiens, 57 membres des forces de sécurité irakiennes avaient été tués et 255 blessés. Les forces peshmergas kurdes alliées aux forces fédérales irakiennes déplorent pour leur part 30 morts et entre 70 et 100 blessés.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Ngoc Lan, le somptueux hôtel pour se dire «oui» Outre ses services de qualité, l’hôtel Ngoc Lan à Hô Chi Minh-Ville est une adresse prisée par les jeunes couples dans la mégapole du Sud pour célébrer leur mariage.