06/05/2017 09:09
La 4e révolution industrielle est une question d’actualité au Vietnam. Outre les opportunités qu’elle offre, les défis sont grands. Entretiens avec Trân Dinh Thiên, directeur de l’Institut national de l’économie, et Nguyên Dinh Duc, chef du Bureau de formation de l’Université nationale de Hanoï.
>>Industrie 4.0 : une opportunité à saisir
>>Les secteurs affectés par l’industrie 4.0
>>La révolution de la production apporte au Vietnam de nombreuses opportunités

Le défi des mutations technologiques

Dr. Trân Dinh Thiên


D’après les statistiques, les secteurs de la production reposant majoritairement sur un fort nombre de travailleurs manuels seront les plus influencés par cette 4e révolution industrielle, ainsi que ceux pouvant être automatisés. Un exemple, pour l’industrie textile, plusieurs étapes (coupe, couture), qui utilisent actuellement des travailleurs, pourraient être réalisées par des machines. Il faut dire que les technologies de l’industrie 4.0, les plus avancées, permettent une production continue 24 heures sur 24, dans les plus pénibles conditions, sans lumière par exemple, tout en maîtrisant rythme de travail et contrôle de qualité.

En matière d’assemblage, les robots peuvent remplacer l’homme, par exemple le métier de conducteur. De même, les chauffeurs de taxi pourraient être remplacés par des robots dans 20 ans à peine.  Dans les secteurs qui impliquent des liens directs ou indirects avec les émotions, la perception, la vision humaine, l’innovation, la créativité..., tels les professions de médecin, d’artiste, d’écrivain, la substitution par la machine sera plus difficile, mais est possible en tout ou partie. Compte tenu des tendances actuelles dans le monde, le Vietnam est appelé à veiller à l’évolution de cette 4e révolution en raison de ce que ses industries utilisent en majorité des travailleurs manuels.

Les conditions pour être prêt à cette révolution sont nombreuses. D’abord, le Vietnam doit s’orienter et investir davantage dans l’innovation. Sur le plan éducatif, dès maintenant, nous devons restructurer notre enseignement et notre formation professionnelle.

Besoin d’une main-d’œuvre qualifiée et talentueuse

Pr.-Dr. Nguyên Dinh Duc


La révolution industrielle 4.0 aura de fortes conséquences sur le Vietnam dans divers secteurs, à commencer par ceux de l’éducation et de la formation, ainsi que des sciences et des technologies. Sur le plan éducatif, cette révolution présentera à la fois des opportunités et des défis. Concernant ces derniers, dans les prochaines années, le Vietnam devra régler un problème urgent, celui de formerune main-d’œuvre qualifiée dans de nombreux secteurs comme l'automatisation, les technologies de l'information, les télécommunications, les sciences des nouveaux matériaux et les nanotechnologies, le stockage de l’énergie.

Nous devons également étudier de nouveaux modèles et restructurer les programmes de formation dans plusieurs secteurs clés. Le modèle «ingénierie globale» - un concept tout nouveau dont la mise en place a commencé en 2015 au Japon avec le programme GSEP (Global scientists and engineers Program) de l’Université des technologies de Tokyo - porte sur des connaissances multidisciplinaires : mathématiques, physique, mécanique sur la base des technologies de l'information, langues étrangères. Le Vietnam devrait étudier si ce modèle est l'une des solutions appropriées pour répondre à l’évolution future de ses besoins en ressources humaines.

Pour s’adapter à la 4e révolution industrielle, le Vietnam a également besoin d'investir dans la recherche scientifique, de suivre opportunément les tendances scientifiques et technologiques dans des domaines comme les nouveaux matériaux, les nouvelles énergies, le numérique, les technologies de l'information et de l’automatisation, les biotechnologies, etc.

Je pense aussi que nous devons disposer d’une stratégie claire pour créer des groupes de recherche pertinents, des instituts et des centres de recherche de pointe dans ces domaines. En outre, il est nécessaire de prendre des mesures stratégiques spécifiques pour développer l'automatisation industrielle intégrant de hautes technologies, des réseaux de chaînes d'approvisionnement intelligentes, un nouveau système de gestion de la propriété intellectuelle, ainsi qu’optimiser nos modèles de commerce. En résumé, nous avons besoin de talents dans ces domaines.

Avec l’industrie 4.0, les secteurs utilisant des travailleurs manuels du Vietnam peuvent être automatisés entièrement ou partiellement.
Photo : Vu Sinh/VNA/CVN


Qu’est-ce que l’industrie 4.0 ou l’industrie du futur ?
 
Le concept d’industrie 4.0 est une nouvelle façon d’organiser les moyens de production : l’objectif est la mise en place d’usines dites «intelligentes» («smart factories») capables d’une plus grande adaptabilité dans la production et d’une allocation plus efficace des ressources, ouvrant ainsi la voie à une nouvelle révolution industrielle. Ses bases technologiques sont l’Internet des objets et les systèmes cyber-physiques. (Source : Wikipédia)
 

Duc Duy- Linh Thao/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le dernier écrivain public de la poste centrale de HCM-Ville

Rendez-vous au 13e Festival des fruits du Sud Le 13e Festival des fruits du Sud aura lieu du 1er au 30 août dans la zone touristique et culturelle de Suôi Tiên, au 120 rue Xa Lô Ha Nôi, dans le 9e arrondissement de Hô Chi Minh-Ville. Tel est l'annonce de La Quôc Khanh, directeur adjoint du Service municipal du tourisme, lors d’une conférence de presse tenue le 25 mai à Hô Chi Minh-Ville.