08/10/2016 08:26
Hô Chi Minh-Ville a connu de francs succès dans la formation de son contingent de jeunes cadres. Après avoir suivi un cursus financé par la ville, ces jeunes fonctionnaires ont réussi à démontrer toute l’envergure de leurs compétences.
>>Clôture de la 1re formation intense en vietnamien pour des cadres lao
>>Les jeunes vietnamiens et lao œuvrent pour le développement des relations spéciales
Les dynamiques jeunes diplômés de Hô Chi Minh-Ville lors d’une campagne volontaire. Photo : Thanh Vu/ VNA/CVN

Après dix ans de déploiement du programme de planification des dirigeants, des jeunes gestionnaires et de celui de formation des agrégés et docteurs, Hô Chi Minh-Ville dénombre 1.524 cadres, dont 1.087 de moins de 35 ans, travaillant dans les bureaux des arrondissements, districts et au sein des entreprises publiques de la ville. Ces derniers ont bénéficié de formations et de cours de perfectionnement payés par la municipalité.

De jeunes fonctionnaires exemplaires

Lâm Dinh Thang, vice-secrétaire permanent de l’Union de la jeunesse de Hô Chi Minh-Ville, président de l’Association des étudiants vietnamiens de la même ville, a participé à un cours de perfectionnement à l’étranger, dans le cadre du programme municipal de formation d’agrégés et docteurs pour la période 2006-2015. Une fois diplômé, il a été nommé  chef du Comité de propagande et de l’éducation, relevant de l’Union de la jeunesse  de Hô Chi Minh-Ville.

«Une fois diplômé de l’Université des sciences naturelles, j’ai travaillé pour l’Union de la jeunesse de Hô Chi Minh-Ville. Puis, je me suis inscrit au programme de formation d’agrégés et docteurs, du Comité du Parti de Hô Chi Minh-Ville. En 2010 et 2011, j’ai fait mes études d’administration des ressources humaines en Australie», confie Lâm Dinh Thang. «Un fonctionnaire est au service du peuple. Les frais de formation sont pris en charge par le budget municipal, il faut donc être exemplaire», ajoute-t-il.

Lê Thi Loan a aussi suivi un parcours similaire. Après l’obtention de son diplôme dans le secteur bancaire en 2001, Loan a suivi des études postuniversitaires financées par le Comité du Parti de Hô Chi Minh-Ville. Depuis 2006, elle travaille pour le quartier 12 du 5e arrondissement.

Les dirigeants lui ont confié la gestion de l’urbanisme, une des questions centrales de la ville. Grâce à son dynamisme et à son enthousiasme, Loan a été nommée  secrétaire du Comité du Parti du quartier 12. «Je suis heureuse d’être à ce poste. C’est une vraie opportunité pour les jeunes comme moi  d’affirmer leurs capacités. Grâce à la confiance du Comité du Parti de la ville et de l’arrondissement, je bénéfice d’excellentes conditions de travail, ce qui me motive encore plus à donner le maximum pour le développement de la municipalité».

Selon Nguyên Thu Tô Châu, chef adjointe de la section d’organisation du Comité du Parti de Hô Chi Minh-Ville, 90% des cadres formés par les deux programmes précités donnent entière satisfaction. De nombreux jeunes occupent des postes importants au sein d’organes publics, et certains ont même figuré dans la liste des candidats pour l’Assemblée nationale et le Conseil populaire municipal, mandat 2016-2021.

Des programmes hautement appréciés

Pour Lâm Dinh Thang, vice-secrétaire permanent de l’Union de la jeunesse de Hô Chi Minh-Ville (gauche), un fonctionnaire doit être au service du peuple.
Photo : TT/CVN 

Cependant, d’après elle, ces deux programmes doivent affronter certaines difficultés. Ainsi, les autorités d’un certain nombre de localités s’intéressent peu à ces projets. Par ailleurs, la plupart des localités et des unités ont annoncé une baisse du recrutement  de cadres formés l’année prochaine, en raison du plan de réduction des effectifs du Comité central du PCV.

«La ville va se pencher sur ces problèmes. Nous nous concentrerons dans l’aménagement d’emplois convenables pour les cadres formés dans le cadre du programme municipal. Simultanément, nous déploierons de nouvelles politiques pour attirer des gens bien formés, motivés et talentueux», partage Tô Châu.

Le secrétaire du Comité muni-cipal du Parti de Hô Chi Minh-Ville, Dinh La Thang, a estimé que ces programmes avaient donné un nouvel élan à la politique municipale de formation de jeunes cadres et permis un certain renouvellement générationnel au sein de l’administration. En outre, ils offrent la possibilité à la jeunesse de s’affirmer et de plus participer au développement de la ville.                  

Ngoc Yên/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines