30/01/2017 11:06
Le développement économique durable associé à l’amélioration de la qualité de vie et la construction d’une ville dite «moderne et civilisée» demeure un objectif majeur pour les autorités et habitants de Hô Chi Minh-Ville.
>>Foire des fleurs du printemps de Phú My Hung 2017
>>Hô Chi Minh-Ville se met au vert pour le Têt

La rue piétonne Nguyên Huê, à Hô Chi Minh-Ville.

Cela fait maintenant de longues années que Hô Chi Minh-Ville a entamé sa métamorphose. Et les signes de ce changement sont partout visibles, le rythme s’étant même accéléré depuis 2015.

Hô Chi Minh-Ville a en effet mis un point d’honneur à achever des bâtiments significatifs et particulièrement importants à l’occasion du 40e anniversaire de la libération du Sud, de la réunification nationale du Vietnam et du 70e anniversaire de la Fête nationale de la République socialiste du Vietnam. Ces bâtiments ont apporté aux habitants une meilleure qualité de vie ainsi qu’une certaine forme de modernité.

Des aménagements salutaires

À commencer par la rue piétonne Nguyên Huê (1er arrondissement), située en face du Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville, et qui attire chaque jour des milliers de visiteurs, surtout la nuit, le week-end et lors des festivals. Elle a été inaugurée en avril 2015. Cette rue piétonne mesure 670 m de longueur et 64 m de largeur et est composée de deux blocs distincts. C’est d’abord un parc dédié à la statue du Président Hô Chi Minh (entre la rue Lê Thanh Tôn et la rue Lê Loi). Cette statue mesure 7,2 m de haut et est située plein axe face au fleuve Saigon.

Le parc dispose d’un étang à lotus, de deux rangées de frangipaniers blancs et d’innombrables fleurs et autres plantes colorées. Puis, c’est la place Nguyên Huê (de la rue Lê Loi à la rue Tôn Duc Thang). Elle comprend une rue piétonne pavée, en blocs granit de 10 cm d’épaisseur en son centre. De part et d’autre de la place se situent les deux voies pour la circulation des véhicules.

Viennent ensuite l’inauguration et la mise en service en 2015 de l’espace vert le long du canal Tân Hoa - Lo Gôm, qui ont contribué à changer la vie de millions d’habitants de la ville. Ce projet a nécessité un investissement de plus de 5.000 milliards de dôngs et près de trois ans de travaux. Sur une longueur totale d’environ 9 km, cet espace écologique traverse quatre arrondissements (Tân Binh, Tân Phu, le 11e et le 6e) et le long d’un réseau de voies navigables et de canaux de drainage.

Pendant de nombreuses années, la pollution de l’eau et les inondations dues aux fortes pluies, au phénomène de vives-eaux, rendaient la vie des gens extrêmement pénible. L’environnement de vie a aujourd’hui complètement changé et l’on peut voir des habitants s’adonner à l’activité physique au petit matin tout au long du canal Tân Hoa - Lo Gôm.

Autre avancée, touristique cette fois, le septembre 2015, Hô Chi Minh-Ville a ouvert des itinéraires touristiques sur la voie navigable intérieure du canal Nhiêu Lôc, la première voie navigable intérieure au Vietnam.

Le nouvel espace urbain huppé de Thu Thiêm dans la mégalopole du Sud.

Un superbe effort de la part de la ville qui a décidé de créer ce type de nouveaux produits permettant de promouvoir et d’améliorer la qualité des services touristiques. L’itinéraire touristique sur le canal s’étend sur 4,5 km et permet de traverser les 1er et 3e arrondissements, Binh Thanh et Phu Nhuân. Au printemps, les touristes étrangers, mais également des provinces voisines et les Saïgonnais eux-mêmes montent à bord de ces petits bateaux sur le canal Nhiêu Lôc - Thi Nghè pour admirer et écouter des anecdotes sur l’architecture liée à la formation et au développement des canaux ainsi qu’à l’histoire du développement de Hô Chi Minh-Ville.

Le métro arrive à grands pas

Concernant les transports maintenant, la ligne de métro N°1 allant de Bên Thành - Suôi Tiên commence à prendre forme. Trois ans après le lancement des travaux, on distingue clairement son tracé tout au long de l’autoroute de Hanoï. Encore un signe tangible du dynamisme de la mégapole du Sud.

La ligne de métro N°1 fait une longueur totale de 19,6 km dont 2,5 km souterrains et 17,1 km surélevés. Elle comptera 14 stations et un terminus situé au sein du quartier Long Binh (9e arrondissement). Crédité d’un investissement total de 2,491 milliards de dollars, ce projet couvre une superficie d’environ 27,7 hectares. La ligne N°1 devrait être achevée et mise en service en 2020. Plus tard, la ligne sera étendue à la station Suôi Tiên ainsi qu’à la province de Binh Duong et la ville de Biên Hoà (province de Dông Nai).

Enfin, le nouvel espace urbain de Thu Thiêm (2e arrondissement). Il se développe sur  657 ha et comprend cinq zones fonctionnelles avec notamment un centre touristique, un centre de conférence, une tour pour la télévision, une zone de loisirs, des espaces de vie et des bureaux. La zone résidentielle au nord se compose d’immeubles de 10 à 32 étages capables de loger environ 50.000 personnes.

La zone multifonctionnelle de l’avenue Est-Ouest comprend des bâtiments de trois à seize étages. La zone résidentielle de l’est est proche des 2e, 9e arrondissements contigus, avec des appartements pour environ 15.000 personnes.

Une zone spéciale sera consacrée à la protection de l’environnement - mangrove, centre de recherche pour le delta, jardins communautaires et botaniques en lien avec des activités commerciales. Dans un avenir proche, le nouveau quartier résidentiel de Thu Thiêm sera la grande fierté de la ville. 

Quarante ans après la Libération du Sud et la réunification du pays, Hô Chi Minh-Ville a fait d’importants progrès matérialisés par toute une série de grands projets d’infrastructure, de grands ensembles, modifiant complètement le visage de la ville. L’échelle et la taille de la mégapole du Sud sont en développement permanent. Et en dépit de cet urbanisme à tous crins, la nature y a toute sa place.
 
Texte et photos : Minh Thu/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les 55 ans d'un Département de français

À la découverte de la zone commémorative des soldats tombés à Gac Ma Le voyagiste Saigontourist propose depuis le 23 mars la visite de la zone commémorative des combattants tombés à Gac Ma, intégrée aux circuits à destination de Nha Trang, dans la province de Khanh Hoà (Centre).