14/04/2017 18:11
Une rencontre entre les autorités municipales et les entreprises opérant dans le secteur du tourisme a eu lieu le 13 avril à Hô Chi Minh-Ville. Les discussions ont porté sur les solutions à appliquer afin que la ville puisse atteindre son objectif d’attirer 7 millions de touristes étrangers cette année.

>>Un été 2017 prometteur pour le tourisme vietnamien
 

Rencontre entre les autorités municipales et les entreprises touristiques, le 13 avril à Hô Chi Minh-Ville.


Quelques chiffres d’abord. Selon Bùi Ta Hoàng Vu, directeur du Service du tourisme de la ville, au premier trimestre, 1,5 million de touristes étrangers y ont fait étape, en hausse de 15% sur un an, pour un chiffre d’affaires de 27.770 milliards de dôngs (+15,6%).

La ville compte 1.161 agences de voyage, dont 573 entreprises internationales et 527 entreprises domestiques, 52 bureaux de voyage et neuf bureaux de représentation. Au total, 5.010 guides touristiques disposent d’une carte officielle, parmi lesquels 52,67% sont des guides internationaux.

«Afin d’attirer plus de touristes et d’allonger le temps de séjour à Hô Chi Minh-Ville, il faut inventer des produits touristiques qui sortent de l’ordinaire. Cela demande une bonne coopération entre les autorités et les agences», a souligné Nguyên Thành Phong, président du Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville, lors de la rencontre avec les entreprises du tourisme de la mégapole du Sud.

Les idées ne manquent pas

En plus de définir certains produits, il faut présenter la culture particulière et typique de chaque destination. Dans cette optique, Hô Chi Minh-Ville doit par exemple proposer diverses spécialités culinaires de toutes les encablures du pays. «On pourra ainsi construire des quartiers selon les plats ou les spécialités de chaque région pour les présenter aux touristes», a avancé Trân Doàn Thê Duy, représentant de la compagnie Vietravel.

 

Hô Chi Minh-Ville espère faire venir cette année 7 million de touristes étrangers.


Phan Xuân Anh, président de la compagnie Du Ngoan Viêt, a quant à lui proposé de «sauvegarder l’ancienne architecture de la ville pour que les touristes puissent découvrir et étudier l’histoire de la ville : depuis sa création à nos jours. On peut citer l’ancien quartier français ou indien».

Actuellement, plusieurs nouvelles entreprises imitent des labels et copient les produits touristiques des entreprises connues pour faire de la publicité et attirer des clients. Ces pratiques ont causé du tort aux entreprises qui opèrent légalement et engendré une concurrence plus forte dans ce secteur. «Les autorités doivent punir strictement ces violations pour créer un environnement de concurrence égale sur ce marché», a insisté Trân Van Long, directeur général de la compagnie Du lich Viêt.

Selon Dang Thi Thanh, directrice de l’hôtel Viên Dông, concernant le quartier Pham Ngu Lao et les marchés nocturnes, la ville doit proposer des solutions afin de renforcer la sécurité des touristes.

Ces derniers temps, la ville met en œuvre son programme de remise en ordre des trottoirs. Cela entraîne des difficultés pour les voyagistes et hôtels pour l’arrêt et le stationnement de leurs bus. Plusieurs entreprises ont demandé la permission de pouvoir se garer pendant 10 minutes pour «récupérer» leurs clients.

Enfin, les participants ont déclaré que le personnel travaillant dans la promotion du tourisme se devait d’être plus professionnel. Il faut renforcer la présentation du tourisme de la ville auprès des touristes étrangers, en leur proposant notamment des activités qui les intéressent.
  

Texte et photos : Dang Huong/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Maroc - Vietnam : Une longue amitié pas prête de s'éteindre

Hô Chi Minh-Ville, l’une des plus belles villes d’Asie Selon le magazine Condé Nast Traveler, plus de 10 villes en Asie, dont Hô Chi Minh-Ville classée 7e, ont dépassé des destinations célèbres comme New York, Londres et Paris pour entrer dans la liste des plus beaux endroits du monde.