03/05/2017 20:24
Depuis des siècles, le nón (chapeau conique de feuilles de latanier, un membre de la famille des palmiers) est le couvre-chef des femmes vietnamiennes, tout particulièrement en zone rurale. Après des années de «régression», le village de chapeaux coniques de Chuông, en banlieue de Hanoï, renaît progessivement de ses cendres tout en s’intégrant au marché mondial.
>>Précis du chapeau conique du village de Chuông
>>Le non Chuông n'a pas pris une ride !

Plusieurs circuits autour du village de Chuông, en banlieue de Hanoï, ont été créés pour attirer des touristes étrangers.
Photo : Dang Huê/VNA/CVN

Le village de Chuông, situé dans la commune de Phuong Trung du district de Thanh Oai, en banlieue de Hanoï, est le plus ancien village de nón du Nord. Fort d’une histoire de plus de 300 ans, le nón de ce village est réputé pour ses qualités. Sa fabrication est tout un processus qui comprend dix étapes, de la coupe des feuilles au vernissage...

Mais depuis deux décennies, l’urbanisation et l’exode rural ont plongé le village dans la crise, la demande baissant de plus en plus car le nón ne conviennt plus aux conditions de vie moderne.

Depuis quelques années environ, les villageois font preuve d’une grande imagination pour sauver et pérenniser leur métier, notamment en se spécialisant dans la fabrication de nón haut de gamme pour les touristes et l’export.

Les chapeaux coniques de Chuông ne cessent de changer de modèle et de style pour répondre aux goûts des Vietnamiens comme des étrangers. Les produits principaux sont essentiellement nón quai thao (grand nón plat), nón lá già (nón constitué de vieilles feuilles de latanier)... Le village fabrique même des nón destinés à la décoration intérieure pour les touristes étrangers.

Rénovation de la production traditionnelle

Aujourd'hui, les produits du village de Chuông sont présents à l'étranger ainsi qu'aux événement importants du pays.
Photo : VNA/CVN
La production traditionnelle, de petite exploitation familiale, est devenue une entreprise professionnelle, avec répartition des tâches, matières premières, fabrication et commercialisation.

Parallèlement à l’évolution des conditions de production, le village de Chuông a également développé son propre tourisme, ès qualité de village de métier traditionnel, en créant des circuits aux alentours afin de promouvoir ses produits, permettant ainsi de créer des emplois pour ses habitants.

Désormais, la commercialisation des nón a dépassé le cadre du marché traditionnel du village : on les trouve dans de nombreux magasins au Vietnam et à l’étranger, grâce aux partenariats avec la Thailande, le Japon, la République de Corée... On a vu aussi le chapeau conique de Chuông dans d’importants événements du pays comme les 22es Jeux sportifs d’Asie du Sud-Est (SEA Games 22), l’APEC 2006, le Millénaire de Thang Long - Hanoï...

Aujourd’hui, les villageois ont toujours la passion de leur métier : la fabrication de nón est non seulement un moyen de gagner leur vie, mais aussi une tradition et, plus encore, l’âme du village de Chuông.
 
Thu Hà Ngô/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le premier musée privé sur la photographie au Vietnam

Parc national de Tràm Chim, un site touristique célèbre de Dông Thap Nguyên Ngoc Thuong, directeur du Service de la culture, des sports et du tourisme de la province de Dông Thap (Sud), fait savoir que sa localité compte actuellement sept sites touristiques dont le Parc national de Tràm Chim qui est jugé comme le plus renommé.