16/07/2017 17:00
Afin de remédier aux embouteillages à Hanoï, les autorités municipales ont récemment proposé au gouvernement et aux organes concernés d’investir dans les deux segments ferroviaires urbains No2 et No3.
Chantier du projet de ligne ferroviaire urbaine Nhôn-Gare de Hanoï.
Photo : VNA/CVN

Concrètement, le premier segment de la ligne No2, long de 5,9 km, reliant Trân Hung Dao (arrondissement de Hoàn Kiêm) à Thuong Dinh (arrondissement de Thanh Xuân), comprendra 6 gares. Montant de l’investissement: plus 177 milliards de yens japonais, soit 34.700  milliards de dôngs, provenant en partie d’aides publiques pour le développement. 

La deuxième partie de la ligne No3 de Hanoï-Hoàng Mai, d’environ 8km, traversera les arrondissements de Hoàn Kiêm, Hai Bà Trung, Hoàng Mai. D’un montant d’investissement de 1,2 milliard de dollars, soit 27.600 milliards de dôngs, elle sera financée en partie par des prêts de la Banque asiatique de développement  (BAD).

Ces deux projets seront mis en chantier pendant la période 2020-2025.

Ainsi, le fonds d’investissement total de ces deux lignes ferroviaires urbaines s’élève-t-il à 62.000 milliards de dôngs dont 53.000 milliards de dôngs sous formes de prêts de diverses sources financières.

La ligne de métro No3,  longue de 26 km, traversera Trôi, Nhôn, la gare de Hanoï pour se terminer dans l’arrondissement de Hoàng Mai. Investissement total pour la première période : 36.000 milliards de dôngs.

La deuxième ligne, de 42 km, reliera Nôi Bài à Hoàng Quôc Viêt (arrondissement de Câu Giây). Elle comprendra 32 gares et 2 dépôts situés dans les quartiers de Xuân Dinh (Tu Liêm) et Phu Lô (district de Soc Son).

Hà Huong/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gastronomie marocaine, au royaume des senteurs et des couleurs