17/11/2016 10:36
Le président du Comité populaire municipal, Nguyên Duc Chung, a fait savoir qu’il envisageait de suspendre toutes les activités des karaokés à Hanoï d’ici à la fin de l’année pour vérifier s’ils sont conformes aux normes de prévention et de lutte contre les incendies.
>>Appliquer les technologies modernes dans la prévention d’incendie
>>Les risques d'incendie sont de plus en plus élevés
>>Cent-soixante-trois incendies en trois mois à Hô Chi Minh-Ville

L'incendie mortel du karaoké dans la rue Trân Thai Tông (arrondissement de Câu Giây), le 1er novembre à Hanoï.
Photo : Doan Tân/VNA/CVN

Ces derniers temps, beaucoup d’incendies se sont consécutivement déclarés à Hanoï, causant de sérieux dégâts. Le plus grave est celui survenu dans la rue Trân Thai Tông (arrondissement de Câu Giây), qui a fait le 1er novembre 13 morts et s’est propagé dans des immeubles alentours, qui parfois ont été entièrement calcinés.

Face à cette situation, le président du Comité populaire de Hanoï, Nguyên Duc Chung, a fait savoir le 7 novembre : «J’envisage de donner des directives sur l’arrêt de toutes les activités des karaokés à Hanoï d’ici au 31 décembre, parallèlement à la révision des cinq critères d’un karaoké. À savoir la superficie des salles, l’éclairage, les sorties de secours, le contenu des chansons et les enseignes publicitaires».

Concrètement, le président a souligné que les grandes enseignes publicitaires des karaokés étaient inflammables et que nombre d’entre elles couvraient aujourd’hui une large surface de la façade des établissements. Il faut donc les démonter et les remplacer. De plus, l’utilisation des ampoules LED chinoises pour l’éclairage est aussi dangereuse, ces ampoules chauffant rapidement.

Sanctionner les contrevenants

Hanoï vient de promulguer l’acte No 6373/UBND-NC sur le renforcement des inspections sur le respect des normes de prévention et de lutte contre les incendies.

Concrètement, la ville demande aux dirigeants des administrations et autorités compétentes de tirer les enseignements des incendies récents, de renforcer et vérifier si les normes de sécurité sont respectées à tous les niveaux.

En cas de manquement aux règles, les responsables des établissements commerciaux devront procéder à des travaux. Ces établissements pourront rouvrir à la seule condition qu’ils respectent toutes les normes de sécurité, sous peine de sanctions et/ou de poursuites judiciaires.

Pour l’heure, Hanoï a déjà assigné au vice-président du Comité populaire municipal Ngô Van Quy et au Groupe de travail interbranche le pilotage total de l’inspection et de sanction des établissements en infraction.

Les résultats de ces travaux doivent être rapportés au Comité populaire municipal avant le 25 décembre.

Huy Hoàng/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Festival des lanternes géantes de la République de Corée à Hanoï Des lanternes colorées créées par des artisans de la République de Corée seront présentées pour la première fois lors d'un festival qui débutera le 3 décembre à Hanoï.