29/01/2017 20:16
Le premier jour de l’année lunaire est une journée à part dans la capitale. Rien à voir avec les 364 jours restants.
>>Les us et coutumes vietnamiens pour le Têt traditionnel
>>L’art et la manière de croquer le Têt à pleines dents
>>Un Têt aux couleurs antiques dans le vieux quartier de Hanoï

Comme les autres axes routiers de Hanoï, la rue Nguyên Dinh Chiêu oublie le chaos au premier jour du Nouvel An lunaire 2017.

La congestion du trafic est éreintante pour la vie des citadins. Les bouchons bloquent non seulement les entrées en ville mais se produisent désormais sans discontinuer sur les grands axes menant au centre-ville. Pourtant, au premier jour du Nouvel An lunaire, les rues de Hanoï sont désertes et paisibles.

La zone autour du lac Hoàn Kiêm (Hô Guom) est calme dans la matinée du premier jour du Têt 2017.

Dans la matinée, tout est calme. L’atmosphère et l’air que nous respirons sont enfin respirables. Pas de fumées émanant des pots d’échappement, pas de klaxons, pas d’embouteillages...

La ville retrouve son charme irrésistible, nous faisant oublier le chaos des rues bondées.

Texte : Vân Du/CVN
Photos : Tùng Duong/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le dernier écrivain public de la poste centrale de HCM-Ville

Mois du tourisme d’An Giang 2017 Rencontre avec le chef Martin Yan, festival de course de bœufs, festival de Ba Chua Xu à Châu Dôc… font partie de la série d'événements de la Semaine de la culture gastronomique et touristique d’An Giang, qui s’inscrit dans le cadre du Mois du tourisme d’An Giang.