07/03/2017 09:49
Plus d'un quart des vols programmés dans l'Ouest de la France ont été annulés le 6 mars, au premier jour d'une grève des contrôleurs aériens prévue pour durer jusqu'au 10 mars, a-t-on appris auprès de la Direction générale l'aviation civile (DGAC).

>>Vueling annule 66 vols le 5 juillet, quasiment en France
 

Environ 36 vols sur 100 ont été annulés à Roissy en raison de la grève, le 6 mars.
Photo : Reuters/VNA/CVN


"Trois-cent vols ont été annulés sur les flux ouest et sud-ouest", touchés par les préavis de l'Unsa, ce qui correspond à 28% des 1.066 vols contrôlés dans l'Ouest de la France, a indiqué un porte-parole de l'Aviation civile.

Sur l'ensemble du territoire national, où quelque 7.500 vols transitent chaque jour, cela revient à "un peu moins de 5%" d'annulation", a-t-il précisé.

En prévision du mouvement, l'Aviation civile avait recommandé aux compagnies de réduire cette semaine de 25% à 33% leurs vols survolant ou desservant le Sud et l'Ouest du pays.

L'Unsa a déposé un préavis de grève du 6 au 10 mars pour les centres de Brest et Bordeaux, et un autre du 7 au 9 mars pour celui d'Aix-en-Provence.

Troisième syndicat parmi les quelque 4.000 aiguilleurs du ciel, avec environ 20% des voix, l'Unsa souhaite que ses propositions d'organisation du temps de travail pour trois centres de contrôle (Brest, Bordeaux et Aix-en-Provence) soient prises en compte par la DGAC.

Sollicité par l'AFP, son représentant Laurent Bertin a indiqué qu'aucune rencontre n'était pour l'heure programmée avec les autorités.

Les aéroports de Bordeaux, Marseille, Nice, Brest et ceux de Corse ont été touchés par la grève, et ceux de Paris dans une moindre proportion.

À Roissy Charles-de-Gaulle, 34 vols ont été annulés sur le millier de rotations programmé, a précisé une source aéroportuaire interrogée en fin d'après-midi.

À Orly, "25%" des vols en provenance ou à destination du Sud et de l'Ouest du pays devaient être annulés, selon une autre source aéroportuaire. Elle n'a relevé aucune tension dans les aérogares et évoqué des retards constatés de 44 minutes en moyenne.


AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gastronomie marocaine, au royaume des senteurs et des couleurs

Cà Mau cherche à attirer des investissements dans le tourisme La province de Cà Mau (extrême-Sud) appelle à investir dans deux projets touristiques d’une valeur de 52,7 millions de dollars dans la zone de Dât Mui, district de Ngoc Hiên, et le long de la rivière Trem, dans le district de Thoi Binh.