17/10/2016 11:11
Direction le district de Giao Thuy, dans la province de Nam Dinh en plein cœur du delta du fleuve Rouge. Nous vous invitons à découvrir le premier musée privé de la campagne vietnamienne imaginé par le général à la retraite Hoàng Kiên dans son village natal.

>>Un petit musée Grévin à Hô Chi Minh-Ville
 

Le premier musée privé de la campagne vietnamienne dans le district de Giao Thuy, province de Nam Dinh. Photo : VOV/CVN


Situé dans la commune de Giao Thinh à 120km au sud de Hanoi, le musée privé de la campagne vietnamienne est le premier et unique de ce genre. Ce musée reconstitue la vie passée des agriculteurs du delta du fleuve Rouge et de ses habitants.

À l’entrée du musée se trouvent un bassin piscicole et des filets de pêche pour rappeler au visiteur le quotidien des habitants du delta du fleuve Rouge. Le jardin, bordé d’arbres fruitiers typiques de la région (artocarpus du Tonkin, plaqueminier et jambosier à thé) propose une reconstitution des maisons d’habitation des populations locales, du propriétaire terrien au travailleur agricole. Trần Thị Huê, guide du musée, explique : "Chaque région a ses particularités. Le district de Giao Thuy se distingue par ses maisons typiques qui sont un peu différentes de celles des autres régions du Bac Bô. C’était une terre défrichée il y a 200 ans et les propriétaires terriens étaient moins riches que ceux d’autres provinces".

Le point d’orgue du musée est la reconstitution d’une maison à quatre étages à l’intérieur de laquelle on découvre les objets autrefois utilisés à la campagne. Le rez-de-chaussée est consacré aux objets personnels du propriétaire du musée et à ses souvenirs de guerre. Le premier étage présente les objets de la vie paysanne quotidienne du passé. Le deuxième étage fait office de dépôt où sont exposés en vrac des ustensiles en cuivre, en céramique et en bambous tressés. Dans d’autres musées, les entrepôts sont généralement fermés au public, mais ici, le propriétaire a pris le parti inverse pour le plus grand plaisir des touristes. Trân Thi Huê ajoute : "Le premier étage présente les outils principalement utilisés pour la riziculture, ceux pour travailler la terre, traiter le riz et moissonner. La culture du riz est très importante dans le delta du fleuve Rouge. On retrouve aussi les anciens ustensiles de cuisine".


À l’intérieur du musée, le quotidien des paysans d’autrefois est parfaitement reproduit. On trouve des décortiqueuses de riz, des pilons, des charrues, des bols, des paniers en bambou tressés... Si les souvenirs de certains anciens sont ravivés par l’exposition de ces objets, les jeunes visiteurs découvrent eux les conditions de vie des agriculteurs dans le passé. Les enfants peuvent apprendre à confectionner des gâteaux de ramie (une espèce d’ortie) ou des boulettes farcies de sucre, à planter des légumes, à pêcher ou à décortiquer le riz. Nguyên Van Tho est agriculteur dans la commune de Giao Thinh : "Ce musée aide les jeunes à comprendre ce qu’était la vie à la campagne autrefois. Les élèves de Hanoï sont très nombreux à visiter le musée".

Le musée de la campagne vietnamienne propose un panorama fidèle et complet de la vie et des dures conditions de travail des paysans d’autrefois. Véritable trait d’union entre le passé et le présent, le musée exalte les traditions du peuple vietnamien.

 

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines