02/01/2017 17:07
Près de trois professionnels de l'immobilier sur quatre (74%) se disent "optimistes" pour le marché du logement en 2017, un chiffre en hausse depuis 2015 mais qui a ralenti ces quatre derniers mois, selon une enquête de Crédit Foncier/CSA publiée lundi 2 janvier.
>>Logement : Loyers encadrés à Lille à partir de février
>>Près d'un Français sur 4 confiant dans l'avenir économique de la France

Les trois quarts des professionnels de l'immobilier se disent optimistes pour le marché du logement en 2017. Photo : VNA/CVN

En janvier 2015, lors d'une précédente enquête, ils n'étaient que 35% à être optimistes sur les douze mois à venir. Il y a un an, seulement 67% des sondés se disaient "optimistes".

"Cette proportion s'inscrit toutefois en légère baisse (-4 points) par rapport à la précédente enquête, un plus haut ayant été atteint en septembre 2016 (78%)", explique le communiqué du Crédit Foncier.

Motifs de ce ralentissement: le contexte économique, invoqué par 83% des pessimistes, et la proximité de l'échéance présidentielle (77%).

À l'inverse, les optimistes invoquent l'attractivité du marché (71%), le niveau des taux d'intérêt de crédit historiquement bas (69%) et l'élargissement du Prêt à taux zéro (PTZ) depuis le 1er janvier 2016 (69%).

Dans le neuf, 66% des professionnels sondés anticipent une stabilisation des prix contre 55% dans l'ancien. Environ un professionnel sur deux, 43% dans le neuf et 55% dans l'ancien, pense que le volume des transactions va se stabiliser.

Ce sondage a été réalisé du 1er au 8 décembre par téléphone, auprès de 400 professionnels de l'immobilier (agents immobiliers, lotisseurs, promoteurs, constructeurs de maisons individuelles, gestionnaires de patrimoine).

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gastronomie marocaine, au royaume des senteurs et des couleurs

Cà Mau cherche à attirer des investissements dans le tourisme La province de Cà Mau (extrême-Sud) appelle à investir dans deux projets touristiques d’une valeur de 52,7 millions de dollars dans la zone de Dât Mui, district de Ngoc Hiên, et le long de la rivière Trem, dans le district de Thoi Binh.