02/02/2017 13:56
Comme d'habitude, quand le printemps arrive, les ethniques minoritaires de Tày et de Nùng organisent des prières pour le bonheur et la fortune. L’événement a pour but d’implorer la protection du Ciel, des divinités, et des ancêtres, de bannir les fantômes, ainsi que de formuler les vœux d’un temps clément, de récoltes abondantes et d’une vie paisible et heureuse.
>>Le chant then reconnu comme patrimoine culturel immatériel national
>>Les fêtes résonnent aux quatre coins du Tây Bac

Le "then" et le "dàn tính" jouent un rôle important dans la vie culturelle des ethnies Tày et Nùng. Photo : Cuong Hang/VNA/CVN

La fête de la prière pour bénéficier du bonheur et de la fortune des Tày et des Nùng se tient vers la fin du mois de janvier, au début de février, selon le calendrier lunaire.

L’événement a pour but d’implorer la protection du Ciel, des divinités, et des ancêtres, de bannir les fantômes, ainsi que de formuler les vœux d’un temps clément, de récoltes abondantes et d’une vie paisible et heureuse.

Cette fête joue un rôle important dans la vie spirituelle de la communauté de ces ethnies minoritaires, exprimant leur aspiration fondamentale à la fraternité et à l'unité spirituelle et humaine.

Le jour de fête, les habitants se préparent pour la cérémonie dès le matin. La fête se célèbre dans une atmosphère d’allégresse.

Sur le plateau de culte, les 12 calebasses symbolisent les 12 mois pleins de chance.

Le chant then et la présentation du dàn tinh, sont des parties importantes de la fête. Ce sont des spectacles artistiques inspirants, capables d’immerger les gens dans un monde surnaturel, dévoilant la cosmogonie des ethnies.

Le mot then, en dialecte Tày et Nùng, signifie "le Ciel". Il est une sorte de poème religieux chanté qui conte le voyage menant au paradis afin de converser avec l’ampereur de jade.

Quant au dàn tinh, qui est une sorte de cithare à deux ou trois cordes, il est fabriqué à partir de la courge séchée, qui symbolise, selon eux, l’harmonisation entre Yin et Yang, entre homme et femme, la paix, le bonheur et le progrès.

Selon les Tày et Nung, le then et le dàn tinh sont les ponts entre le monde spirituel et le monde terrestre. Il est le fil de l'amour et de l’affection, l’aspiration des gens à une vie paisible, heureuse et prospère.

En dehors des rites solennels, beaucoup de jeux folkloriques sont au programme : le lancement de balles d’étoffe, le tir à l’arc, jeux de balançoire, la marche avec des échasses, etc. Plus que des jeux, ils renforcent la solidarité et l’unité au sein des communautés.

NDEL/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les 55 ans d'un Département de français

Croissance du tourisme de Hanoï au 1er trimestre Au premier trimestre, Hanoï a accueilli près de 932.000 touristes étrangers, soit une hausse de 9,4% en glissement annuel. C’est ce qu’a annoncé Trân Duc Hai, directeur adjoint du Service municipal du tourisme.