05/11/2016 09:26
Avec Internet, il n’a jamais était aussi simple de voyager : une photo, un click et on est prêt à choisir une destination. Mais une nouvelle tendance émerge : opter pour les mêmes lieux de vacances des célébrités. La vague est encore peu exploitée au Vietnam, qui pourtant pourrait largement en profiter.
>>Un tourisme aux ambitions affirmées
>>Le Vietnam, "destination future" du tourisme
>>Le tourisme vietnamien à la fête

Les visiteurs étrangers exploitent le Parc national de Phuoc Binh dans la province de Binh Thuân (Sud).
Photo : Nguyên Thành/VNA/CVN

Depuis quelques années, le Vietnam n’est plus une destination si mystérieuse pour les voyageurs. Les statistiques du Bureau national de tourisme jusqu’en septembre 2016 montrent que le nombre des touristes au Vietnam augmente environ 26% chaque année. D’ailleurs, les visites officielles des hommes politiques, ainsi que l’apparition des autres célébrités internationales ont prouvé que le Vietnam disposait d’un atout charme indéniable. L’opportunité de développer le tourisme culturel grâce ces grands noms est séduisant, mais aujourd’hui, il ne répond pas encore à ses énormes potentiels.

«Le tourisme culturel est toujours très important. Il attire particulièrement les voyageurs d’un certain milieu. Notre travail actuel est de bien exploiter les images formidables des célébrités pendant leurs séjours au Vietnam», s’exclame Pham Vu Tùng, un expert en marketing du tourisme.

«Le Vietnam, la beauté intemporelle»

Le chanteur américain Bob Dylan à Hô Chi Minh-Ville, en avril 2011.
Photo : CTV/CVN

Pourtant le phénomène n’est pas si nouveau : depuis longtemps, les étrangers ont été séduits et fascinés par le Vietnam. Pour rappel, le film Indochine de Régis Wargnier, avec notamment Catherine Deneuve dans le rôle titre, a comporte plusieurs séquences tournées dans la Baie de Ha Long, qui est devenue un site incontournable. Et c’est sans oublier les envoûtants paysages du delta du Mékong filmés pour les besoins de L’amant de Jean-Jacques Annaud.

En 2006, Brad Pitt et Angelina Jolie avait fait une halte au Vietnam lors de leur voyage en Asie. Les fameux clichés du couple glamour en scooter à Hô Chi Minh-Ville, faisant quelques courses, sont restés dans les souvenirs des voyageurs méconnaissant ces tranches de vie quotidienne typiques du Vietnam. 

Le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg et sa femme sont venus à Sapa pour leurs vacances de Noël en 2011. Leur passage a permis entre autres de faire connaître le tourisme dans les régions montagneuses au Nord du Vietnam, au plus près des minorités.

Et la liste est loin d’être finie. Le fameux footballeur japonais Hidetoshi Nakata est venu en 2008 ; on compte également les concerts de Bob Dylan à Hô Chi Minh-Ville en 2011, des Backstreet Boys, Boney M., et The Scorpions. Récemment, la fameuse grotte Son Doong (province de Quang Binh) a été choisie comme lieu de tournage pour le film Kong : Skull Island (2017), et c’est sans oublier avec son casting cinq étoiles avec Tom Hiddlestone, Brie Larson et Samuel L. Jackson.

Mais il n’y a pas que les strass et les paillettes qui peuvent attirer les touristes, les visites officielles d’hommes politiques suscitent tout autant d’intérêt. Tout le monde se souvient des photos de l’ancien Premier ministre britannique David Cameron au restaurant Ngon à Hô Chi Minh-Ville lors de sa visite en 2015, ou celles du Premier ministre roumain Dacian Ciolos au restaurant Qua Tram (le Canarium) à Hanoï en juillet 2016. Le président américain Barack Obama a volé littéralement la vedette en mai dernier alors qu’il dînait dans un restaurant de bun cha (nouilles au porc grillé) à Hanoï avec le chef Anthony Bourdain. Des images qui ont fait le tour du monde, grâce à la chaîne CNN.

Un potentiel colossal ignoré

Les jeunes visitent le Temple de Littérature à Hanoï.
Photo : Quy Trung/VNA/CVN

Il semble que le tourisme national a misé davantage sur les ressources naturelles mais en négligeant les éléments culturels, pourtant si riches. Le mode de vie, la gastronomie et la musique folklorique, déclinés sous tant de formes dans chacune des régions, créent une diversité si unique.

«Il faut changer d’orientation, notamment au niveau des autorités du tourisme vietnamien. On n’a jamais profité de tous les points forts de notre culture au cours des visites des célébrités, et particulièrement, des hommes politiques» avoue Nguyên Van My, P.-D.G. de la société de tourisme Lua Viêt Tours. «Par exemple, le restaurant de +bun cha+ Huong Liên à Hanoï ou la pagode Ngoc Hoàng à Hô Chi Minh-Ville visités par Barack Obama n’ont reçu aucun support des agences touristiques, qu’elles soient publiques ou privées. Angkor au Cambodge a été transformé de manière massive après le tournage du blockbuster +Lara Croft : Tomb Raider+ avec la sublime Angelina Jolie. Depuis, c’est devenu le 1er site touristique en Asie», conclue-t-il.

Choisir un personnage public comme ambassadeur du tourisme national est une méthode marketing bien connue et qui a fait ses preuves. En Thaïlande, c’est Mario Maurer, l’un des acteurs les plus connus en Asie. Pareil en République de Corée, où le jeune acteur Song Joong-ki est devenu l’égérie du tourisme coréen après que son film Descendants of the Sun rencontra un succès mondial. Quant à l’Australie, c’est l’acteur Chris Hemsworth qui fait office de porte drapeau du tourisme national.

«On a pris note que plusieurs célébrités et hommes politiques sont maintenant liés à un endroit ou un lieu particulier au Vietnam. Quelques régions ont déjà publié leurs guides de tourisme culturel» partage le professeur Ngô Duc Thinh, ancien directeur de l’Institut national des recherches culturelles. Mais il semble que tout reste sur le papier, car les autorités n’ont pas encore un plan précis afin de poursuivre et développer cette piste. «Le guide de tourisme culturel] est une idée très intéressante» partage Ngô Hoài Chung, chef adjoint du Bureau national de tourisme «Le Bureau va informer et donner les conseils aux Services régionaux dans un avenir très proche» affirme-t-il.
 
Dang Duong/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines