30/10/2016 09:05
Une aventure d’une seule journée, à quelques encablures de la capitale, cela vous tente ? Si oui, mettez le cap vers My Duc, le pays des monts et des lacs!
>>Thang Long et Xu Ðoài, une harmonie dans la diversité

La pagode Cao se trouve sur le mont Phô Dà Son (à plus de 300 m d’altitude), dans le district de My Duc, à Hanoï. Ici, une statue de Bodhisattva.
Photo : CTV/CVN

Gâté par la nature, le district de My Duc, en banlieue de Hanoi, offre une pléthore de paysages originaux - pour la capitale s’entend. Les montagnes calcaires, dont les silhouettes arrondies se reflètent dans des lacs aux eaux limpides, se succèdent à perte de vue. Une vaste région encore sauvage.

Un terrain de jeu grandeur nature

C’est là le terroir de la célèbre pagode des Parfums, dont la fête religieuse éponyme se tient chaque année pendant trois mois après le Têt (Nouvel An vietnamien). Une fête qui attire chaque fois des millions de pèlerins. Il faut trois jours pour découvrir ce lieu percé d’innombrables grottes où se cachent des pagodes mystérieuses.

Distant de 70 km du centre-ville de Hanoï, My Duc est une région karstique, dont les montagnes - de 200 à 600 m d’altitude - se succèdent sur près de 40 km. Elles dominent un dense réseau de lacs et cours d’eau, dont la rivière Day, le ruisseau Yên, les lacs de Tuy Lai, Son Son, Quan Son…

Ces dernières années, vu le nombre croissant de visiteurs, plusieurs sites pittoresques ont été aménagés et ouverts au public. Compte tenu de la topographie des lieux, les plus séduisants sont les circuits à la conquête d’un sommet, de découverte de grottes, d’anciennes pagodes… Quelle satisfaction de conquérir un pic et d’embrasser un panorama époustouflant, juste récompense de ses efforts!

Un groupe de jeunes Hanoïens décide un jour d’aller à la conquête du mont Phô Dà Son, sur la chaîne karstique de My Duc, puis de mettre le cap sur le lac Quan Son, surnommé «la baie de Ha Long terrestre». Une belle journée en perspective.

Départ à moto. D’abord quelques dizaines de kilomètres sur la Nationale 21B, avant de tourner dans un chemin amenant à Hông Son, une commune reculée du district de My Duc. À gauche : un lac aux eaux limpides où se mirent des pitons rocheux.

Le point d’arrivée est la vieille pagode Quan Âm, nichée au pied du mont Phô Dà Son (également appelé «mont de la pagode Cao»). Il est temps de parquer la moto et de commencer l’ascension. Le sentier est escarpé. Les discussions cessent au fur et à mesure de la montée, chacun gardant son souffle.

Après environ 1.500 marches, à plus de 300 m d’altitude, la pagode Cao apparaît enfin. Repos bien mérité dans une atmosphère sereine et sacrée, avant de poursuivre la montée, avec 1.000 marches supplémentaires. Cette fois, le sentier semble plus raide, à tel point que les aventuriers doivent parfois s’aider des mains. «Il faut atteindre la cime avant midi», s’encouragent-ils. 
Enfin, la porte de la grotte Ngoc Long se présente. Un paysage digne d’une carte postale s’offre alors à la vue des randonneurs. Dans la caverne, une fraîcheur bienfaisante accueille les corps fatigués. Sur le sol, des vasques limpides où ils peuvent étancher leur soif.

Après les monts, les eaux

Le lac Quan Son, surnommé «la baie de Ha Long terrestre».
Photo : Hai Duong/CVN

Dans l’après-midi, le groupe décide d’aller à la découverte de la «baie de Ha Long terrestre», surnom donné au lac de Quan Son, situé non loin de Phô Dà Son.

La surface du lac est couverte de lotus, une plante aquatique omniprésente dans la campagne vietnamienne, dont les gigantesques feuilles oscillent au gré du vent. À bord d’une barque, les voyageurs se fraient un chemin à travers le dédale des roches, alors que la rameuse leur raconte des légendes locales. Au bout de 45 minutes, ils débarquent sur l’île de Hoa Qua Son («Montagne des fleurs et des fruits») où, autrefois, vivaient des singes. 

«La baie de Ha Long terrestre est encore plus magnifique vue du mont Côt Co (Mât du drapeau)», leur suggère la rameuse. Et ils partent sur le champ vers cette nouvelle destination, malgré la fatigue accumulée. Le mont Côt Co est moins élevé que Phô Dà Son, mais le chemin est plus difficile. Une pente raide parmi les broussailles. Mais à cœur vaillant, rien d’impossible.

My Duc, le pays des monts et des lacs, vous tend les bras.

À découvrir absolument !  
 
Nghia Đàn/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Le Parc national de Ba Bê vaut vraiment le détour Le Parc national de Ba Bê est situé dans la province de Bac Kan, à environ 170 km au Nord de Hanoï. Ce site naturel offre un paysage grandiose et une grande diversité biologique.