06/10/2016 17:35
Les experts du ministère vietnamien des Ressources naturelles et de l’Environnement, et de la Banque mondiale (BM) ont étudié le projet d’édification du Centre de données au service de la riposte aux changements climatiques dans le delta du Mékong, lors d'un séminaire tenu le 5 octobre à Hanoï.
>>Mékong : un delta sans crues
>>L’UE aide le delta du Mékong dans la résilience au changement climatique

Le très bas niveau de crues à An Phu, province d'An Giang (delta du Mékong), bouleverse les activités agricoles de la région. Photo : Manh Linh/VNA/CVN

Le centre nécessitera un investissement de près de 14,5 millions de dollars, dont 13,8 millions financés par l’aide publique au développement (APD) de la BM.

Selon le vice-ministre des Ressources naturelles et de l'Environnement Vo Tuan Nhan, le centre permettra de recueillir, d'intégrer, d'analyser et de conserver des données sur les ressources naturelles et l'environnement de la région pour la période 2019-2021. Il devrait être en service en 2022.

Lors de cet événement, Anjali Archarya, représentante de la BM et responsable du projet, a souligné l'importance de ce centre pour l'avenir du delta du Mékong.

Une fois opérationnelle, le centre fournira des preuves scientifiques, contribuant à la modification de la structure de l'agriculture, à l'amélioration de la qualité des ressources en eau et du réseau d'infrastructures, ainsi qu’au développement de moyens de subsistance, a-t-elle ajouté.

Le centre fait partie du projet d’adaptation aux changements climatiques et de moyens de subsistance durables dans le delta du Mékong d'un fonds d'investissement total de plus de 384,9 millions de dollars.

Le projet sera déployé pendant 6 ans à compter d’octobre 2016.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
À la découverte du Festival du chant des amateurs du Sud

Les plages du Vietnam parmi les moins chères du monde En ce qui concerne le coût des repas, de la crème solaire... les plages du Vietnam sont parmi les moins chères du monde, selon l’indice des prix à la plage réalisé par Telegraph Travel sur 310 plages de 70 pays.