01/11/2016 17:33
Pour les quatre années à venir, le Vietnam nécessitera d’environ 40 milliards de dollars pour ses projets d’électricité au service du développement socioéconomique.
>>Un groupe néerlandais construit un système d'éclairage intelligent à Binh Duong
>>La BM aide Hô Chi Minh-Ville à développer la production d'électricité solaire
>>La BAD aux côtés de la transmission électrique au Sud

Le secteur de l’électricité a besoin d’investir près de 40 milliards de dollars de 2016 à 2020. Photo : Ngoc Hà/VNA/CVN

Ces dernières années, les besoins en électricité du pays ont augmenté en moyenne de 11% par an.

Selon le Groupe Électricité du Vietnam (EVN), la capacité nationale est d’environ 160 milliards de kWh par an, classant le pays au 2e rang d’Asie du Sud-Est et au 30e rang du monde. La production per capita est de 1.750 kWh par an, ce qui, en revanche, est faible par rapport à celle de la région.

D’ici à 2020, la capacité du Vietnam pourrait atteindre 240 milliards de kWh, et 500 milliards d’ici à 2030.

Nguyên Tài Anh, directeur général adjoint d’EVN, a informé qu’entre 2016 et 2020, le secteur de l’électricité devra investir près de 8 milliards de dollars, et de 2021 à 2030, 108 milliards de dollars, soit une moyenne de 10,8 milliards par an. Environ 75 % de ces capitaux iront dans des projets de production, et 25 %, au réseau national de transport et de distribution d’électricité.

Le ministère de l’Industrie et du Commerce a assuré qu’une quarantaine de projets de centrales, et des centaines d’autres de transport, connaissent des insuffisances de financement. Il a proposé au gouvernement de leur faire davantage bénéficier d’aides publiques au développement (APD) et autres crédits à taux d’intérêt préférentiels de bailleurs internationaux.

En outre, le ministère a également demandé au gouvernement de classer les projets d’électricité sur la liste des projets bénéficiant des emprunts à taux d’intérêt préférentiels de l’État.

EVN n’achète plus l’électricité à la Chine
pendant la saison des pluies


L’industrie consomme une grosse quantité d’électricité.
Photo : Vu Sinh/VNA/CVN

EVN a annoncé que depuis cette saison des pluies, c’est-à-dire depuis début juin, le Vietnam n’achète plus l’électricité à la Chine.

«La convention avec notre partenaire chinois est fondée sur le principe d’achats selon les besoins du Vietnam. Durant la saison de pluie, la production nationale satisfait à nos besoins, de sorte Ainsi, nous n’achetons plus d’électricité à la Chine», a expliqué Trân Dang Khoa, chef de la Section chargée du marché de l’électricité d’EVN.

Conformément aux propositions du groupe, la Compagnie générale d’électricité du Nord a suspendu ce premier semestre les achats de cette énergie sur ses trois lignes de 110 kV.

Toujours selon ce groupe, en 2016, environ 950 millions de kilowattheures seront importés de Chine, soit un recul de 733 millions en un an. Actuellement, les achats d’électricité chinoise représente seulement 0,52% des capacités nationales.

Le Vietnam a commencé à importer l’électricité chinoise en 2015.

Hoàng Phuong/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Diên Biên se prépare pour la fête des fleurs de bauhinia La province de Diên Biên (Nord) se prépare pour la fête des fleurs de bauhinia qui doit avoir lieu du 11 au 14 mars 2017.