06/11/2016 19:44
Depuis trois ans, plusieurs exploitations rizicoles géantes dans les environs de Hanoï et plusieurs provinces du Nord et du Centre sont équipées de stations météo Imetos. Ces appareils, à la pointe de la technologie, sont les meilleurs alliés des agriculteurs.
>>La restructuration agricole, clé de la modernisation des campagnes
>>Des acquis dans la restructuration agricole

Ce n’est un secret pour personne, l’agriculture vietnamienne est en première ligne des changements climatiques. Afin d’aider les exploitants à bien protéger les cultures des changements anormaux de la météo et à évaluer au mieux les conditions pédoclimatiques, la société privée AgriMedia a présenté ses stations météo Imetos.

Embarquant avec elles des technologies dernier cri, ces stations sont devenues un outil indispensable aux riziculteurs exploitant les immenses parcelles issues du remembrement opéré notamment à Hanoï et dans des provinces telles que Lào Cai, Hung Yên, Thai Binh, Hà Nam (Nord), Dak Lak (hauts plateaux du Centre) et Cân Tho (delta du Mékong).

D’une efficacité redoutable

Chaque station météo Imetos est autonome en énergie grâce à sa batterie alimentée par un panneau solaire. Elle enregistre les mesures de ses sondes de manière continue et envoie automatiquement les données selon la fréquence choisie par l’utilisateur. L’envoi des données est réalisé par le réseau GPRS via le réseau de la téléphonie mobile ou Internet sur un PC. Le coût d’installation d’une station est d’environ 20 millions de dôngs.

Une station météo Imetos installée dans une région agricole du Nord.
Photo : Agrimedia/CVN

Installée au milieu d’une parcelle, la station - qui couvre un rayon de 5 à 25 km - permet de mesurer les précipitations (pluviomètre, durée), les températures, l’humectation des feuilles, l’humidité relative de l’air, la radiation solaire ou encore la vitesse du vent et la rosée et d’en dresser l’historique.

Mieux, «ces stations peuvent donner des prévisions météorologiques à six jours avec un taux de précision de 70-80%. Les prévisions à 24 heures sont, elles, fiables à 90-100%», informe le Docteur Mai Quang Vinh, directeur du projet Imetos Vietnam.

«Les stations mises en service ont été connectées au réseau des prévisions météorologiques régionales et au Centre national de météorologie et d’hydrologie pour être plus précises encore en termes de prévisions, ce au service de la production agricole», ajoute le Docteur Mai Quang Vinh.

Outre le secteur agricole, une station a été installée à Sa Pa à une altitude de 1.570 mètres pour surveiller les incendies de forêt et les crues déferlantes.

Tout récemment enfin, le Docteur Nguyên Huu La, de l’Institut des techniques agricoles et sylvicoles du Nord, a proposé d’exploiter prochainement ces stations météo dans les régions de production théière du Nord. Progrès indéniable, le projet Imetos semble promis à un avenir radieux.

Linh Thao/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Tourisme : la qualité du personnel progresse Cette année, le Vietnam a enregistré 10 millions de touristes étrangers, soit une hausse de 25% par rapport à l’an dernier. Record absolu. Cela étant dit, la formation du personnel doit encore s’améliorer afin de satisfaire tous cet afflux de voyageurs, même s’il y a du mieux.