07/01/2017 19:43
Beaucoup de jeunes couples sembleraient délibérément vouloir éviter les examens prénuptiaux, de peur de découvrir des problèmes de santé remettant en cause leur mariage. Sondage.
>>Démographie et planning familial : objectif atteint mais...
>>Pour améliorer la qualité de la vie des habitants

Des conseils sur la santé génésique donnés à des jeunes de l'arrondissement de Ba Dinh, Hanoï. Photo : Duong Ngoc/VNA/CVN

Selon le docteur Bùi Duy Luât, du Département de chirurgie rénale et de transplantation de l’Hôpital Nhân Dân 115 (Peuple 115) à Hô Chi Minh-Ville, ses collègues et lui ont été très surpris d'apprendre que sur 400 couples de jeunes interrogés, seulement 2% étaient prêts à subir des tests prénuptiaux afin d’être informé d’éventuelles maladies.

Toutefois, ce sondage n'est pas une étude statistique complète, compte tenu de son faible échantillonnage, et le fait qu'elle a été conduite lors d'une récente conférence sur la santé génésique organisée à l'hôpital, néanmoins, de tels résultats sont déjà alarmants, a-t-il précisé.

En effet, 85% des personnes intérrogées ont déclaré n'avoir jamais entendu parler d'examens prénuptiaux, et 10%, en avoir entendu parler mais sans savoir exactement ce qu’ils recouvrent. M. Luật a attribué ce manque de connaissance au fait que les autorités n'en expliquent pas l’importance aux jeunes, certains étant même préoccupés par leur coût, a-t-il ajouté.

Une autre raison pourrait être, tout simplement, de l'embarras. Selon un rapport publié il y a trois ans par le Département de la santé maternelle et infantile, un tiers des Vietnamiens de moins de 18 ans pensaient qu’utiliser un préservatif était un comportement «inapproprié», et 16%, que les préservatifs, réservés aux prostituées et à l’adultère. Une telle perception des choses pourrait bien concerner aussi les examens prénuptiaux...

Mais le docteur Luât a également révélé que, lors de ce sondage, 70% de ces jeunes avaient déclaré être préoccupé par une remise en cause de leur mariage en cas de problème. Ce qui conduit à considérer que, sur un plan comportemental, le partenaire soulevant la question de tels examens sera probablement mal compris, ou interprété comme exprimant un manque de confiance envers le futur conjoint, voire, même, une remise en cause de la relation.

Selon le docteur Mme Vuong Thi Ngoc Lan du Département de gynécologie de l'Université de médicine de Hô Chi Minh-Ville, les couples qui connaissent parfaitement la santé de leur futur conjoint avant de se lier sont davantage préparés, psychologiquement comme physiquement, à des projets de long terme. Ainsi, les couples sachant connaître des problèmes de santé génésique pourront prendre les mesures qui s’imposent pour leur future famille. «La plupart des pathologies ou problèmes sont susceptibles d'un diagnostic précoce et un traitement préventif», a déclaré Mme Lan.

Le docteur Luât a ajouté qu’en cas de découverte d’un problème, les spécialistes sont disponibles dans les centres médicaux pour fournir conseils et traitements. De même pour les femmes, les conditions propices à une infertilité potentielle font partie des tests pour les mariés.

Mais surtout, l’intérêt de ces examens prénuptiaux tient aux maladies sexuellement transmissibles (MST), à commencer par le VIH, ainsi qu’à des pathologies lourdes comme la tuberculose et les hépatites B et C, les conséquences d’une rubéole subie jeune, la varicelle, les maladies du sang, y compris les risques de malformations congénitales pour les enfants, en vue de la décision de mesures appropriées.

 
Cinq examens prénuptiaux
de base disponibles au Vietnam

- Tests VIH et MST ;
- Analyses sanguine ;
- Thalassémie (maladie héréditaire des globules rouges entraînant des anomalies congénitales et des naissances mort-nées) ;
- Analyse de fécondité (spermatogramme et test d'ovulation) ;
- Autres maladies chroniques ou génétiques

Huong Linh/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez l'ancien village de Duong Lâm

Première fête des fleurs de cerisiers de Dà Lat en février prochain La Fête des fleurs de cerisiers de Dà Lat 2017 aura lieu du 11 au 13 février, a annoncé lundi 16 janvier Lê Xuân Thanh, chef du Comité de gestion de la zone touristique du lac Tuyên Lâm.