15/06/2017 00:18
Lors de la séance d’interpellations de la 3e session de l'Assemblée nationale (AN) du 14 juin, le ministre de la Culture, des Sports et du Tourisme, Nguyên Ngoc Thiên, a répondu aux députés sur les mesures propres visant à améliorer la croissance du tourisme et à attirer davantage de visiteurs étrangers.
>>AN : quatre ministres répondent aux interpellations des députés
>>Prolongation de l’exemption de visa au Vietnam
>>Ouverture de l’année du tourisme Yên Bai 2017
>>L'intérêt des touristes étrangers s'infléchit à des villes côtières

Le ministre de la Culture, des Sports et du Tourisme, Nguyên Ngoc Thiên, lors de la séance d’interpellations du 14 juin.
Répondant aux questions des députés sur les mesures visant à faire du tourisme un secteur économique de pointe d’ici à 2020, le ministre de la Culture, des Sports et du Tourisme Nguyên Ngoc Thiên a déclaré : «je me préoccupe toujours de ce point».

En 2016, le Vietnam a accueilli plus de 10 millions de touristes étrangers, soit une progression de 27% sur un an, ainsi que 62 millions de touristes domestiques, pour un chiffre d’affaires contribuant de 6,8% au PIB national. Mais, selon le ministre, si le nombre de touristes étrangers s’est élevé à plus de 10 millions en 2016 au Vietnam, il était de 32 millions en Thaïlande, et de 16 millions à Singapour, ce qui représente un écart significatif. «Malgré tout, un bon signe pour le tourisme national, c’est sa croissance du nombre de touristes étrangers qui passera de 27% en 2016 à près de 30% cette année», a-t-il assuré.

En effet, ces deux dernières années, la compétitivité du tourisme vietnamien s’est beaucoup améliorée. Selon le ministre Nguyên Ngoc Thiên, le Forum économique mondial estime que les sites naturels, la culture et la sécurité et l’hospitalité du pays sont les atouts principaux du tourisme vietnamien.

Des soins de santé pour les étrangers, pourquoi non ?

Répondant aux questions de députés sur les mesures concrètes pour élever la qualité des services touristiques, M.Thiên a affirmé que ce secteur est obligé d’élever la qualité de ses circuits et de ses services d’hébergement et d’hôtellerie afin que les touristes étrangers séjournent plus longtemps, et même, reviennent au Vietnam. «Le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme a eu des séances de travail avec celui de la Santé sur la possibilité de mettre en place des services de santé pour les touristes étrangers dans un futur proche», a-t-il informé.

Des touristes étrangers découvrent le complexe paysager de Tràng An, dans la province de Ninh Binh (Nord).

À propos de l’objectif de croissance du tourisme national, Nguyên Ngoc Thiên a souligné que le pays devra développer plus rapidement ce secteur. Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a fixé une croissance du nombre de touristes étrangers d’entre 30% et 50% pour cette année. Ainsi, à ce taux, dans 15 ans, le tourisme vietnamien pourrait être au même niveau que celui de la Thaïlande. «Lors de cette 3e session de l'AN, le projet de loi sur le tourisme (amendée), qui sera soumis au vote pour son adoption (le 19 juin, selon l’ordre du jour, ndlr), permettra de favoriser la croissance de ce secteur dans les années à venir», a affirmé M. Thiên.

Concernant la connexion inter-régionale, le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme élabore une stratégie globale de développement du tourisme par région, en fonction de leurs atouts. L’accent sera mis sur le renforcement de la coopération entre les régions, la formation du personnel et la promotion du tourisme. Devant les députés, le ministre Nguyên Ngoc Thiên a reconnu «les faiblesses en matière de personnel, entraînant une qualité de services insatisfaisante».

Privilégier le développement durable

Donnant quelques éclairages sur les politiques gouvernementales de développement du tourisme, le vice-Premier ministre Vu Duc Dam a affirmé le 13 juin devant l’AN que le gouvernement privilégiait le développement d’un tourisme durable. «Nous devrions exploiter nos avantages comparatifs sur le plan social et de la nature au service de ce développement, mais il faut en assurer la durabilité», a affirmé le dirigeant.

L’écotourisme, la clé du développement durable au Vietnam.

Avec le choix d’un tourisme respectueux des principes d’un développement durable, l’industrie sans fumée du Vietnam peut être non seulement une amorce vers un développement socio-économique du pays, mais aussi et surtout un levier de croissance économique des localités concernées.

Outre les mesures de développement du tourisme, des députés ont interrogé le ministre de la Culture, des Sports et du Tourisme sur la stratégie de développement de l'industrie culturelle pour augmenter sa contribution au PIB national, la gestion des fêtes traditionnelles, ainsi que le développement des arts traditionnels du spectacle.

Texte et photos : Bùi Phuong/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
À la découverte du Festival du chant des amateurs du Sud

Les plages du Vietnam parmi les moins chères du monde En ce qui concerne le coût des repas, de la crème solaire... les plages du Vietnam sont parmi les moins chères du monde, selon l’indice des prix à la plage réalisé par Telegraph Travel sur 310 plages de 70 pays.