19/03/2017 22:01
Des personnes hypertendues qui ont régulièrement reçu des conseils en ligne pour adopter un mode de vie sain sont parvenues à faire baisser leur tension artérielle autant que si elles avaient pris un médicament, révèle samedi 18 mars un essai clinique canadien dont les résultats ont été présentés à une conférence aux États-Unis.
>>L'agence des médicaments (FDA) autorise l'anti-obésité Qsymia

À la fin du test, ceux qui ont régulièrement et activement suivi les conseils en ligne sur le mode de vie ont vu leur tension artérielle systolique diminuer.
Photo : AFP/VNA/CVN

La plupart des 264 participants à cette étude, qui avaient une moyenne d'âge de 57 ans et demi et dont 58% étaient des femmes, avaient une tension artérielle de 14/9, ce qui correspond cliniquement au premier stade de l'hypertension, mais 15%, soit 39, avaient une tension d'au moins 16/10.

Plus de 80% d'entre eux prenaient déjà au moins un médicament contre l'hypertension.

Les chercheurs les ont recrutés via le site internet de l'Association canadienne du cœur (Heart and Stroke Association of Canada) et les ont répartis au hasard entre un groupe bénéficiant de conseils en ligne et un autre qui recevait seulement des informations plus générales sur la santé cardiaque.

Les membres du premier groupe se sont vu indiquer des liens pour accéder en ligne à des outils multimédia et interactifs visant à accroître leurs motivations et leurs capacités à adopter durablement des habitudes plus saines pour le cœur et les artères.

Parmi les outils utilisés, des vidéos clips montrant des personnes parlant de leur hypertension artérielle et ce qu'elles font pour modifier leur mode de vie ainsi que des programmes pour aider à mesurer l'activité physique ou à suivre un régime alimentaire.

Des courriels ont été adressés aux deux groupes pendant toute la durée de cette étude de douze mois, d'abord chaque semaine et ensuite mensuellement.

À la fin du test, ceux qui ont régulièrement et activement suivi les conseils en ligne sur le mode de vie ont vu leur tension artérielle systolique diminuer de 10 millimètres de mercure. La chute durable de leur tension de 14/9 à 13/9 a constitué un résultat significatif statistiquement, selon les chercheurs, qui notent que, dans le deuxième groupe, la baisse n'a été que de six mmHg.

Les résultats ont été similaires chez tous les participants sans exception.

"Les conseils en ligne en vue d'adopter un mode de vie plus sain pour le système cardio-vasculaire ont eu un effet similaire à ceux d'un médicament supplémentaire pour abaisser la tension artérielle", a souligné le Dr Robert Nolan, professeur adjoint de cardiologie à l'Université de Toronto, le principal auteur de cette recherche.

"Nous pensons que cette approche peut être un complément et optimiser l'efficacité d'une thérapie médicale pour réduire la tension artérielle", a-t-il fait valoir.

Les auteurs de cette étude ont présenté leurs résultats à la conférence annuelle de l'American College of Cardiology qui se déroule ce week-end à Washington.

AFP/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Concours "Expédition francophone 2017"

Promotion du tourisme de Dà Nang lors de l'APEC 2017 Plus de 10.000 délégués internationaux, dont de nombreux hauts dirigeants des 21 économies membres de l’APEC, 1.000 dirigeants d'entreprises internationales, participeront à la Semaine de haut rang de l'APEC 2017 du 5 au 11 novembre dans la ville de Dà Nang (Centre).