10/10/2016 10:44
Environ 800 artistes de seize unités artistiques se sont présentés au concours professionnel et national du chant populaire chèo, qui s'est terminé le 8 octobre dans la province de Ninh Binh (Nord).
>>Ninh Binh : 47 médailles d'or au concours national d'art scénique de chèo 2016
>>Le chèo, un chant qui n’a pas dit son dernier mot

Le 24 septembre à Ninh Binh, les artistes ont donné le meilleur d’eux-mêmes.
Photo : Hai Yên/VNA/CVN

Le concours professionnel et national de chèo a été organisé par le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, et ce tous les trois ans. C’est l’opportunité pour les troupes théâtrales de se mesurer, tout en contribuant au développement de ce chant folklorique à notre époque.

Avec une trentaine de pièces au programme, le concours a valorisé la pratique du chant dans le but d’élaborer une feuille de route des professionnels de chèo pour les prochaines années. 

On y a noté la présence des artistes du Théâtre de chèo du Vietnam, de ceux de Hanoï, Quang Ninh, Hung Yên, Bac Giang, Thanh Hoa, Thai Nguyên, Ninh Binh, et certaines autres troupes provinciales.

Les pièces signifiantes en priorité

Les pièces se construisent à partir de plusieurs thèmes, portés par l’humanité, le courage et le sens du sacrifice des ancêtres dans le but d’édifier et de protéger le pays. L’héroïsme révolutionnaire pendant les deux guerres contre les Français et Américains, les exploits réalisés par le Parti communiste du Vietnam et du peuple au cours des années de Renouveau du pays…  sont tous autant des sujets d’inspiration.

Les pièces soumises à candidature, d’une durée de 90 à 150 minutes, se sont réalisées entre juin 2013 et aujourd’hui. La mise en scène a été soignée, innovante, tout en reprenant les fonctions et les caractéristiques fondamentales de l’art et de la littérature, comme la reconnaissance, l’éducation et l’esthétique.

Mai Quynh/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines