27/11/2016 17:08
François Hollande a appelé dimanche 27 novembre depuis Madagascar les Français à se "rassembler quelles que soient les soient les circonstances", "les échéances" ou encore "les choix à faire", alors que la droite va élire son champion pour 2017 face à une gauche fracturée.
>>Présidentielle française : pour la 1re fois, la droite organise une primaire
>>Primaire à droite : entre Fillon et Juppé, l'affrontement a commencé
>>Débat primaire : des candidats critiques envers les journalistes

François Hollande lors d'un discours devant la communauté française, le 27 novembre 2016 à Antananarivo, capitale de Madagascar.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Nous devons montrer ce qu'est la France partout, comment nous devons nous rassembler quelles que soient les circonstances, quelles que soient les échéances, quelles que soient les épreuves, quels que soient les choix que nous aurons à faire. Nous rassembler, c'est l'essentiel", a déclaré le président de la République dans un discours devant la communauté Française de Madagascar.

"Nul ne doit être oublié. Dans la France telle que nous la voulons, personne ne doit être écarté au prétexte de sa fragilité, de sa vulnérabilité ou de ses croyances ou de ses convictions", a aussi affirmé M. Hollande.

Sollicité par les journalistes, le chef de l'État s'est ensuite refusé à tout autre commentaire politique. "Je lis toute la presse, j'entends, je vois", s'est-il contenté d'affirmer, écartant toute question, que ce soit sur la date de son annonce ou pas de candidature pour 2017, et via la primaire de la gauche ou pas.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines