04/11/2016 20:59
Afin d’endiguer le développement de l’épidémie de Zika, de renforcer le dépistage de cette maladie et de rassurer les femmes enceintes les plus exposées, les grands hôpitaux d’obstétrique de Hô Chi Minh-Ville proposent de nombreuses activités en matière de consultation.
>>Un nouveau cas de Zika détecté dans la province de Binh Duong
>>Découverte de 17 cas de virus Zika à Hô Chi Minh-Ville

Une femme suspecte subit une prise de sang à l’hôpital des maladies tropicales de Hô Chi Minh-Ville

Pour sensibiliser la population à la prévention du virus Zika, ainsi que la détection précoce de la maladie chez les femmes enceintes, les hôpitaux d’obstétrique comme Tu Du, Hung Vuong... ont organisé des classes de consultations prénatales pour les femmes enceintes et celles ayant le désir de l’être. Ici, elles acquièrent des connaissances et des méthodes de détection des anomalies pendant la grossesse.

«L’épidémie de dengue et de Zika se propage. Je suis très inquiète parce que je suis enceinte pour la première fois. Quand j’ai des symptômes tels que fièvre, éternuements, je consulte immédiatement, parce que je ne sais pas à quel moment peut se produire l’infection», témoigne Quach Dinh Nga, domiciliée dans le 5e arrondissement.

Plans thématiques de consultation

Même son de cloche du côté de Nguyên Ba Niên, qui habite l’arrondissement de Binh Tân : «Lorsque j’ai appris qu’il y avait eu un premier cas de microcéphalie d’un bébé, à Dak Lak (hauts-plateaux du Centre), j’étais très inquiète. Cependant, après avoir participé à ces classes en compagnie des médecins, je suis plus tranquille… Mais je suis toujours les mesures préventives contre les piqûres de moustiques telles que porter des vêtements à manches longues, dormir sous la moustiquaire et appliquer des crèmes anti-moustiques».

Le personnel soignant du Département des soins prénatals de l’hôpital Tu Du répond aux questions des femmes enceintes sur les risques et problèmes de grossesse. Selon les médecins, ces jours-ci, le nombre de femmes qui s’y rendent est en augmentation, les participantes s’intéressant beaucoup aux questions liées à Zika.

 Dans une classe de consultation prénatale à l’hôpital Tu Du.

Pour les aider à mieux connaitre ce virus et à balayer leurs inquiétudes, le département a établi des plans thématiques de consultation relative à Zika avec diagnostic, détermination des critères de la microcéphalie et modalités de consultations privilégiées.

Trân Ngoc Hai, vice-directrice l’Hôpital Tu Du : «Les femmes enceintes qui ont de la fièvre et tombent malades durant les trois premiers mois de grossesse ont la priorité de nos médecins. Ils leur donnent des recommandations. Pour les cas suspects, nous leurs proposons de faire des examens approfondis et envoyons les échantillons à l’Institut Pasteur».

Mesures de dépistage à prendre

Face à l’épidémie de Zika au Vietnam et plus largement dans le monde, le Ministère de la Santé et les Services locaux appliquéent activement les mesures de dépistage de la maladie et d’éradication des moustiques et de leurs larves.

Le 3 novembre, le Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville a décidé de fonder le Comité de pilotage de la prévention de la dengue et des maladies relatives au virus Zika, constitué du Comité populaire municipal et des services concernés (santé, ressources naturelles et Environnement) ainsi que de 24 vice-présidents des comités populaires locaux. En outre, le Comité populaire municipal a demandé aux localités de lui envoyer un rapport quotidien sur la situation de l’épidémie.

Au dernier bilan arrêté le 3 novembre, le pays a enregistré 28 cas de contamination par le virus Zika, dont 21 à Hô Chi Minh-Ville.
 
Texte et photos : Quang Châu/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Ngoc Lan, le somptueux hôtel pour se dire «oui» Outre ses services de qualité, l’hôtel Ngoc Lan à Hô Chi Minh-Ville est une adresse prisée par les jeunes couples dans la mégapole du Sud pour célébrer leur mariage.