04/03/2017 15:35
Joueur de légende et figure des années 1950, Raymond Kopa, vainqueur de trois Coupes d'Europe avec le Real Madrid et ballon d'or en 1958, est décédé vendredi 3 mars à l'âge de 85 ans, des suites d'une longue maladie.
>>Ballon d'Or africain : Mahrez sacré, après l'exploit de Leicester
>>Ballon d'Or : plutôt Cristiano ou Ronaldo ?
>>Ballon d'Or : un quattuor français dans le 30, Ronaldo favori

Cliché de la légende Raymond Kopa datant de mai 1958.
Photo : AFP/VNA/CVN

Hospitalisé depuis dimanche 26 février, "Raymond Kopa est décédé (vendredi 3 mars) à 08h15 après une rechute de sa maladie", a indiqué son gendre William Boucher. "La disparition de Raymond Kopa plonge la fédération dans une immense tristesse", a souligné le président de la Fédération de football (FFF) Noël Le Graët. Une minute de silence sera observée ce week-end les 4 et 5 mars sur tous les terrains de Ligue 1 et Ligue 2.

Kopa "alliait l’intelligence du jeu à une technique remarquable", a souligné le président de la République François Hollande dans un communiqué, alors que le président de la FIFA Gianni Infantino, voit en lui une "inspiration pour de nombreuses générations et un homme dont l'engagement au service du football a été sans faille tout au long de sa vie".

Du haut de son 1,68 m, Raymond Kopaszewski, son nom complet, a ouvert la lignée des grands numéros 10 français, à laquelle appartiennent également Michel Platini ou Zinedine Zidane.

"Les joueurs sont des esclaves"

La légende du football français Raymond Kopa.
Photo : AFP/VNA/CVN

En 1958, Kopa devient le premier Français Ballon d'Or européen. Troisième en 1956 et 1957 et deuxième en 1959, il est, avec Lionel Messi et Cristiano Ronaldo, l'un des trois joueurs à avoir figuré quatre fois dans le tiercé de tête. Première "star" du foot français, à une époque où le vrai professionnalisme était réservé à une poignée de joueurs, Kopa était aussi un ardent défenseur des droits des joueurs.

"Les joueurs sont des esclaves", avait même déclaré le joueur, dont le tempérament était au moins égal au talent. Une saillie qui lui vaudra 6 mois de suspension. Kopa, "avait choisi de mettre sa notoriété au service de la cause des joueurs", a souligné l'Union national des footballeurs professionnels (UNFP), dont il fut un membre actif, jouant un rôle décisif dans la mise en place du contrat à temps limité en 1969.

Chaussures, jus de fruits et même cigarettes, Kopa a aussi prêté son image et même son nom à divers produits, surfant sur sa popularité. En 1959, il revient à Reims où il évoluera en professionnel jusqu'en 1967, avant de prendre sa retraite à l'âge de 36 ans.

Il était revenu après sa retraite dans la région angevine, où il a toujours gardé une maison, même s'il partageait son temps avec la Corse.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le dernier écrivain public de la poste centrale de HCM-Ville

Le Festival de Huê 2018 mettra l’accent sur la quintessence culturelle et artistique La 10e édition du Festival de Huê, qui sera placée sous le thème «Patrimoine culturel avec l’intégration et le développement : Huê, une destination, cinq patrimoines», aura lieu du 27 avril au 2 mai 2018.