17/07/2017 21:11
Les députés indiens votaient lundi 17 juillet pour élire le prochain président du pays, ils doivent faire leur choix entre Ram Nath Kovind du parti Bharatiya Janata (au pouvoir) et la candidate de l’opposition Meira Kumar.
>>Modi et Netanyahu veulent élargir la coopération entre l’Inde et Israël
>>L’Inde et la Thaïlande débutent leurs manœuvres militaires conjointes

Dans un bureau de vote, le 17 juillet à New Delhi. Photo : EPA/VNA/CVN

Quelque 4.900 élus des assemblées parlementaires nationales et régionales devaient décider du nom du prochain chef de l’État pour remplacer le sortant Pranab Mukherjee.

Ram Nath Kovind, un ancien avocat de 71 ans issu de la communauté historiquement marginalisée des dalits (autrefois appelés "intouchables"), a toutes les chances d’être désigné en raison du poids du Bharatiya Janata Party (BJP, au pouvoir à New Delhi) et ses alliés dans le collège électoral.

L’élection de cet homme proche de la mouvance nationaliste hindoue renforcerait la mainmise du Premier ministre Modi sur le pouvoir. Elle lui permettrait aussi de marquer des points au sein de la communauté dalit, forte de 200 millions de personnes, en vue des législatives de 2019 où il devrait concourir à un second mandat.

L’opposition emmenée par le parti du Congrès a également porté son choix sur une dalit, l’ex-diplomate Meira Kumar, pour ne pas apparaître en décalage et risquer de froisser de potentiels électeurs.

Si M. Kovind ou Mme Kumar est élu, le vainqueur deviendrait le deuxième président dalit d’Inde, après K R Narayanan (1997-2002). Le résultat de l’élection présidentielle sera annoncé jeudi 20 juillet.


APS/VNA/CVN

 

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gastronomie marocaine, au royaume des senteurs et des couleurs

Une photo sur Hôi An dans la liste des plus belles images touristiques du monde CNN a récemment mis à jour 57 images touristiques les plus belles du monde, dont une photo prise à Hôi An, dans la province centrale de Quang Nam.