24/12/2016 21:40
Direction Lai Vung, un district de la province méridionale de Dông Thap, connu pour ses potentiels touristiques, mais aussi pour ses mandarines roses.
La récolte des mandarines roses à Lai Vung, province de Dông Thap (Sud).
Photo : Van Tri/VNA/CVN

Situé à une dizaine de kilomètres de la ville de Sa Dec, entre le Tiên et le Hâu, qui sont les deux principaux bras du Mékong, le district de Lai Vung est naturellement abreuvé en eau douce et en alluvions, d'où les très nombreux arbres fruitiers que l'on peut y trouver, à commencer par le mandarinier rose. On parle d'ailleurs de Lai Vung comme d'un "royaume des mandarines roses", c'est dire... C'est en fait qu’au début du 20ème siècle que les mandariniers roses ont fait leur apparition à Lai Vung. Il faut croire qu'ils y étaient attendus car, aussitôt, ils ont donné des fruits très juteux, très grands, très parfumés et très doux.

Truong Thi Nên, une agricultrice locale : «Lai Vung, c'est une terre argileuse jaune, un peu comme le gras de poulet... Des mandariniers roses, on en trouve uniquement dans trois communes : Tân Thanh, Tân Phuoc et Long Hâu. Un petit peu à Vinh Thoi, aussi... Ici, toutes les conditions idéales sont réunies, c'est pour ça que ça marche si bien, les mandariniers roses...»

La saison des récoltes

Ces jours-ci, il règne une effervescence particulière à Lai Vung : c'est la récolte. Agrumiculteurs, commerçants, travailleurs saisonniers... Tout le monde se met de la partie. Quant aux visiteurs, ils peuvent déguster sur place si le cœur leur en dit. Inutile de préciser qu'ils ne s'en privent pas!    

Récemment, les autorités de Lai Vung ont choisi quelques mandarineraies pour y développer des circuits écotouristiques, quitte à en faire de nouveaux centres de villégiature, avec même dans certains cas, des concerts de don ca tài tu - le don ca tài tu étant une musique mélancolique très répandue à Lai Vung - qui ont alors lieu dans un cadre on ne peut plus bucolique.  

Les agriculteurs classifient les différentes mandarines roses.
Photo : Van Tri/VNA/CVN

La saison des récoltes amène aussi son lot de photographes venus immortaliser cette explosion de couleurs. Quant aux fruits, ils sont ensuite acheminés en voiture, en train, en bateau et en avion... Leur destination finale ? Les plateaux de fruits de la fête du Têt.

Ces dernières années, les habitants de Hô Chi Minh-Ville et plus généralement du Sud viennent directement à Lai Vung pour s’offrir des mandariniers roses. Eh oui, car, en plus de donner d'excellents fruits, le mandarinier est du meilleur effet décoratif, notamment pour le Têt. Nguyên Huu Hiêu, chercheur de son état et grand spécialiste des traditions du Sud : «En principe, le rouge et le rose sont les couleurs spécifiques des fruits exposés sur l’autel des ancêtres au moment de la fête du Têt. Alors, bien sûr, les mandarines roses de Lai Vung sont parfaitement adaptées aux circonstances...» 

"On juge l'arbre à ses fruits", dit-on. Eh bien si l'on juge Lai Vung à la saveur des mandarines qui y sont produites, c'est sans nul doute un verdict enthousiaste qui en sortira.

VOV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gastronomie marocaine, au royaume des senteurs et des couleurs

Cà Mau cherche à attirer des investissements dans le tourisme La province de Cà Mau (extrême-Sud) appelle à investir dans deux projets touristiques d’une valeur de 52,7 millions de dollars dans la zone de Dât Mui, district de Ngoc Hiên, et le long de la rivière Trem, dans le district de Thoi Binh.