19/03/2017 09:43
Dang Tu Thanh, 7 ans, est actuellement l’artiste vietnamienne la plus jeune dans le domaine de la musique traditionnelle. Reconnue par l’Organisation des records du Vietnam, elle a été révélée lors d’une émission télévisée de jeunes talents de 2016.
>>Un petit prodige du piano s'est produit au Vietnam
>>Composer un opéra, un jeu d’enfant pour un prodige de 11 ans
>>Les deux plus jeunes artistes de cirque du Vietnam

Dang Tu Thanh a reçu le certificat de «La plus jeune artiste vietnamienne interprétant de la musique traditionnelle» de Guiness Vietnam. Photo : TN/CVN

À la différence de ses amies qui, à son âge, raffolent des poupées et des belles robes, Dang Tu Thanh se passionne pour les luths à cordes, la musique traditionnelle, et aime s’habiller en costume traditionnel avec un turban coloré autour de la tête. C’est pour cette raison qu’elle fût inscrite en 2016 à l’émission télévisée Nguoi hùng ti hon (Les petits héros), un concours de jeunes enfants talentueux diffusé sur la chaîne THVL1 de la Télévision provinciale de Vinh Long (Sud). Dès sa première apparition sur scène, elle a immédiatement charmé les téléspectateurs en interprétant avec maestria des airs de ca trù (le chant des courtisanes), une musique qui exige une technique vocale complexe. Très peu d’artistes réussissent à l’exécuter avec perfection.    

Avec sa douce voie, Tu Thanh peut interpréter différents genres de musique traditionnelle comme le xâm (chant des aveugles), le chèo (théâtre populaire) et le cai luong (théâtre rénové). Sur scène, elle les interprète d’une manière professionnelle et s’incarne parfaitement dans le personnage. Rapidement, la fillette a attiré l’attention de l’Organisation des records du Vietnam (Guinness Vietnam), qui lui a attribué en septembre 2016 le certificat de «La plus jeune artiste vietnamienne interprétant de la musique traditionnelle».

Apprendre à chanter via Youtube

Dans sa vie quotidienne, Tu Thanh est une fillette malicieuse et bonne élève. D’après sa mère, Bùi Thanh Huê, sa famille est agréablement surprise de son talent dans le monde du spectacle. «Nous sommes des commerçants depuis la génération de mes grands-parents. Personne ne dispose de talent musical particulier et aucun d’entre nous n’a suivi de carrière artistique. Dans la famille, nous avons l’habitude d’écouter quotidiennement des airs traditionnel, notamment le +xâm+», partage Mme Huê.

Tu Thanh est la cadette de la famille domiciliée dans la ville portuaire de Hai Phong (Nord). Selon sa mère, à l’âge de 3 ans, après avoir regardé par hasard avec elle un morceau de xâm interprété par l’artiste Hà Thi Câu sur la plate-forme de vidéos Youtube, sa fille commença rapidement à s’intéresser à ce type de musique. «Après avoir découvert ce genre musical, je remarquais qu’elle était souvent assise à côté de moi et écoutait très attentivement les mélodies et imitait en même temps les gestes de l’artiste. J’ai vite compris qu’elle se passionnait pour ce type de musique», se souvient sa mère.

La fillette sur la scène. Photo : TN/CVN

En regardant le programme télévisé Giong hat Viêt nhi (The Voice kids) sur la chaîne VTV3 de la Télévision nationale alors qu’elle avait 5 ans, Tu Thanh semblait épatée de voir Thiên Nhân, âgée de 9 ans, interpréter des airs de châu van (chant des chamans). Désormais, sur internet, elle recherche des vidéos de musique traditionnelle et apprend seule. «Il ne lui faut qu’un ou deux visionnements pour apprendre par cœur les paroles. Avec sa belle voie, elle maîtrise rapidement les techniques vocales et les accompagne de gestes», affirme la mère. Soutenant sa passion, ses parents ont acheté des albums de musique traditionnelle pour qu’elle apprenne facilement à la maison.

Actuellement, Tu Thanh peut interpréter avec perfection des dizaines d’airs. «Nous encourageons totalement sa passion mais parce qu’elle est encore petite, nous souhaitons qu’elle se concentre d’abord sur les études scolaires. Chaque jour, je l’autorise à utiliser Youtube pendant 30 minutes et une heure le week-end. Ça lui suffit pour apprendre de nouvelles chansons. Il nous arrive d’accepter les invitations pour faire des spectacles le week-end, seulement lorsqu’ils ont lieu dans la ville», affirme Mme Huê. 

Tu Thanh affirme qu’elle rêve de devenir une chanteuse de  musique traditionnelle. «Je veux être comme la grande artiste du +xâm+, Hà Thi Câu, et pouvoir jouer tous les instruments de musique traditionnelle», s’exclame-t-elle.

Linh Thao/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Concours "Expédition francophone 2017"

Île de Ly Son, paradis touristique maritime en devenir Ly Son qui est aussi connu sous un autre nom «Cu Lao Re» est une île d’avant-poste rattachée à la province centrale de Quang Ngai. Riche de vestiges historiques et de paysages magnifiques, cette petite île a tous les atouts pour développer son tourisme maritime.