17/02/2017 10:19
La province centrale de Quang Ngai a publié le 16 février une décision de création de la zone de préservation marine de Ly Son dans le district insulaire de Ly Son.
>>Les défis du développement d’une économie maritime
>>Maintenir la paix et développer l’économie maritime
>>La crevetticulture vietnamienne, opportunités et défis

La cérémonie de la fondation de la zone de préservation marine de Ly Son le 16 février 2017. 
Photo : Sy Thang/VNA/CVN

S’inscrivant dans le cadre de la Planification du réseau des zones de préservation marine du Vietnam approuvé par le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc, cette zone couvre près de 8.000 hectares dont plus de 7.113 hectares de mer.

Elle comprend une partie du district de Ly Son et la zone maritime des alentours afin de conserver et de protéger les ressources marines, la biodiversité et l’environnement au service du développement de l’économie et de l’écotourisme de Ly Son.

Les organes compétents ont pour tâche de préserver les systèmes écologiques tels que coraux, algues et plantes aquatiques de cette zone. Le fonds total d’investissement pour cette zone de préservation marine de Ly Son est estimé à plus de 33,8 milliards de dôngs.

Situé à 15 milles nautiques de la partie continentale de la province de Quang Ngai, le district insulaire de Ly Son comprend trois îles : l’île de Ly Son ou Grande île (Đảo Lớn, nommé encore l’île Ré), la Petite île (Đảo Bé, ou l’île Bo Bai) et Hòn Mù Cu.

En 2016, Ly Son a accueilli 164.000 voyageurs,  générant un chiffre d’affaires de 100 milliards de dôngs. Son objectif d’accueillir d’ici 2020 environ 81.000 touristes et de réaliser un chiffre d’affaires de 193,45 milliards de dôngs (8,7 millions de dollars).
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le premier musée privé sur la photographie au Vietnam

Parc national de Tràm Chim, un site touristique célèbre de Dông Thap Nguyên Ngoc Thuong, directeur du Service de la culture, des sports et du tourisme de la province de Dông Thap (Sud), fait savoir que sa localité compte actuellement sept sites touristiques dont le Parc national de Tràm Chim qui est jugé comme le plus renommé.