27/12/2016 18:59
Les opérations de secours massives menées en mer Noire après le crash d'un avion militaire ont permis de repêcher mardi 27 décembre la principale boîte noire de l'appareil, élément essentiel pour déterminer les causes du drame qui a endeuillé la Russie à quelques jours du Nouvel An.
>>Des morceaux de l'avion russe retrouvés par 27 mètres de fond
>>Crash d’un Tupolev en mer Noire : journée de deuil en Russie
>>Crash d'un avion russe en mer Noire : pas de signes de survivants

Des membres des équipes de recherche, le 26 décembre dans le port de Sotchi.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le Tupolev Tu-154 s'est écrasé dimanche 25 décembre juste après son décollage de la station balnéaire de Sotchi (Sud) pour la Syrie avec 92 personnes à son bord dont plus de 60 artistes des choeurs de l'Armée Rouge.

Les autorités semblent déjà écarter la thèse de l'attentat, privilégiant un accident lié par exemple à une erreur humaine ou une défaillance technique. Si plusieurs morceaux de l'avion ont été retrouvés par les quelque 3.500 personnes déployées jour et nuit sur la zone par les autorités, la découverte des boîtes noires marque une étape essentielle pour reconstituer le film des événements.

"Le principal enregistreur de vol a été retrouvé à une distance de 1.600 mètres de la côte, à une profondeur de 17 mètres" à 02h42 GMT, a annoncé le ministère russe de la Défense, Sergueï Choïgou. Cette boîte noire doit être transportée à Moscou dans les prochaines heures pour être déchiffrée.

Les recherches se poursuivent pour retrouver la seconde boîte noire, ainsi que les corps des 92 personnes qui se trouvaient à bord. "À ce jour, 12 corps et 156 fragments de corps ont été retrouvés", selon le ministère de la Défense.

Lundi 26 décembre, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a jugé que "la thèse d'un acte terroriste est loin d'être en tête de liste", les services secrets russes (FSB) affirmant pour leur part qu'aucun "élément ou fait" n'accrédite cette thèse.

Les pistes privilégiées sont "l'infiltration d'un corps étranger dans le moteur, un carburant de mauvaise qualité entraînant une perte d'énergie, une erreur de pilotage ou une défaillance technique de l'avion", selon le FSB.

Selon le ministère de la Défense, l'appareil était exploité depuis 33 ans et comptait 6.689 heures de vol. Il avait été réparé en décembre 2014 et révisé en septembre dernier.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez l'ancien village de Duong Lâm

Première fête des fleurs de cerisiers de Dà Lat en février prochain La Fête des fleurs de cerisiers de Dà Lat 2017 aura lieu du 11 au 13 février, a annoncé lundi 16 janvier Lê Xuân Thanh, chef du Comité de gestion de la zone touristique du lac Tuyên Lâm.