31/10/2016 22:57
«Le rôle des universités francophones dans le développement économique» était le thème d'une conférence internationale tenue les 18 et 19 octobre à Montréal (Canada).
>>L'AUF développe l'esprit entrepreneurial chez les étudiants

Vue générale de la conférence internationale «L'université doit fonctionner comme une entreprise» au Canada.
Photo : AUF

Ont été abordés le rôle des universités comme moteur du développement économique, l'employabilité et l'insertion socioprofessionnelle des diplômés, les partenariats entre universités et autres opérateurs du développement économique et social, publics et privés, et les expériences d'incubateurs dans plusieurs pays de la Francophonie.

Ces échanges ont permis de dresser une analyse croisée de la nécessaire évolution du rôle des universités dans le monde socio-économique pour répondre aux besoins des différentes parties prenantes (adaptation d'une partie de l'offre de formation aux besoins du marché du travail, valorisation des résultats de la recherche auprès des acteurs socio-économiques, accompagnement d'initiatives entrepreneuriales des étudiants, etc.) et de réaffirmer l'importance d'un dialogue entre les gouvernements, les partenaires privés et les universités dans ces domaines.

Éléborer les programmes de formation

De leur côté, les entreprises se sont engagées à participer à l'élaboration des programmes de formations, aux manifestations scientifiques organisées par les universités, aux activités de soutien aux projets de création d’entreprises. Ont été abordées également les possibilités de partenariats de stage ou de recrutement.

Selon le Docteur Nguyên Minh Hang, directrice du Centre de recherche de droit du commerce International de l'École supérieure de commerce extérieure, participante à cet événement : «Plusieurs idées innovantes ont été partagées, plusieurs recommandations ont été émises. Parmi lesquelles, deux sujets ont attiré mon attention : l'un concerne les modèles de coopération efficaces entre les chercheurs des universités et les entreprises, en vue d'une meilleure mise en application des résultats de recherche ; et l'autre porte sur la mise en place d'un réseau d'incubateurs afin de soutenir les étudiants-entrepreneurs. Ces modèles, à mon avis, pourraient être appliqués de manière très efficace au Vietnam. Dans le contexte concurrentiel actuel de l'enseignement supérieur, l'université doit fonctionner comme une entreprise afin de créer plus de valeurs ajoutées pour ses diplômés. Une stricte collaboration entre les structures socio-économiques est ainsi indispensable.»

À l'issue de cette conférence, des recommandations seront émises à la fois à destination des participants au XVIe Sommet de la Francophonie de Madagascar, qui aura lieu en novembre, et pour les établissements d'enseignement supérieur francophones.

Organisée par L’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), en partenariat avec l’Université de Montréal et l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), la Conférence a réuni pour la première fois près d’une centaine d'experts du monde économique et du monde universitaire issus de tous les continents - ministres, chefs d'entreprises, présidents d'universités, recteurs, enseignants chercheurs, membres d'organismes de coopération... - pour échanger et débattre du rôle des universités dans le développement économique.
 
AUF/VNA/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Ngoc Lan, le somptueux hôtel pour se dire «oui» Outre ses services de qualité, l’hôtel Ngoc Lan à Hô Chi Minh-Ville est une adresse prisée par les jeunes couples dans la mégapole du Sud pour célébrer leur mariage.